La préconisation du Rapporteur de la République au tribunal administratif d’annuler le PPRT n’a pas manqué de faire réagir. Ci-dessous le communiqué de Thierry Roos.

« Dormez sans craintes braves Robertsauviens, vous ne risquez rien ». C’est ce qu’essaie de nous faire croire le Plan de Prévention des Risques Technologiques du Port aux Pétroles (PPRT) depuis le 28 novembre 2013.

thierry_roos

846 jours plus tard, la réalité est toutefois bien différente comme vient de le confirmer la demande du rapporteur public au tribunal administratif. Les risques seraient donc sous évalués par le PPRT et pourraient donc impacter la population ? C’est pour nous loin d’être une surprise, nous le dénonçons depuis plusieurs années.

Cette demande vient conforter nos convictions : il faut intégralement repenser la présence d’industries à risques à quelques centaines de mètres de plusieurs milliers d’habitants. Cette cohabitation hasardeuse ne peut perdurer plus longtemps. D’autant plus que le PLU prévoit l’installation de nombreuses familles est prévue dans les 15 prochaines années juste à côté du Port aux Pétroles.

Comment peut-il encore en être question ? La collectivité prendra-t-elle le risque de leur suspendre une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes ? Qu’adviendra-t-il en cas d’incendie sur le site comme en décembre dernier, ou pire en cas d’incident industriel grave ?

Avant de répondre, nous invitions le Maire à se remémorer le déroulement du projet d’implantation de forage géothermique dans ce secteur. Il aura fallu toute notre combativité et celle des habitants pour finalement pousser la municipalité à s’y opposer après une très longue hésitation. Nous espérons qu’elle prend aujourd’hui toute la mesure de nos arguments qu’elle rejetait jusqu’alors.

Enfin, après tous les efforts de la Ville pour remettre la nature au cœur de notre Cité, comment imaginer qu’elle puisse continuer à cautionner cette entrave que constitue le Port aux Pétroles pour les pécheurs, observateurs, promeneurs, naturistes et autres amoureux de la nature ?

Nous attendons maintenant la décision finale du tribunal administratif en espérant que celle-ci obligera enfin la municipalité à répondre à ces questions essentielles pour la sécurité et la tranquillité des Robertsauviens et de tous les Strasbourgeois.

ensavoirplus

Sur le Blog de la Robertsau :

Voir également le reportage de France 3 Alsace du 22 janvier 2014 : Strasbourg : la dangerosité du Port aux pétroles est-elle sous-estimée ?

 

ensavoirplusfin