Alors que les dernières maisons sont en train de tomber, l’Eurométropole met en place des barrières en plastique le long du chantier tram ainsi que des gros panneaux de communication.

Comme à son habitude, là où l’Eurométropole passe, les vélos et les piétons sont des variables d’ajustement. C’est particulièrement vrai boulevard de Dresde où les travaux du quartier d’affaire / Archipel ont fait disparaître les pistes cyclables…

On ne change pas une formule qui « gagne ». Les piétons sont invités à prendre le trottoir d’en face… sauf qu’il n’y en a pas. À peine ici, sur la photo ci-dessous, y a-t-il un grossier chemin en gravier.

Mais c’est au parc de la Petite Orangerie que les choses se compliquent. Il est très fréquenté par les familles et les enfants aux entrées et sorties de l’école de la Robertsau ou du collège. L’accès au parc et particulièrement difficile et des parents se plaignent.

Rue Mélanie, impossible d’utiliser le passage piéton… Ne parlons pas de la piste cyclable qui a disparu depuis longtemps. 

Si un responsable de l’Eurométropole lit ces lignes, peut-il nous dire comment font les piétons et les cyclistes pour circuler sans danger ? 

Tous nos articles sur le Tram E sur le Blog de la Robertsau