Avec l’arrivée probable de la neige, la ville de Strasbourg / Eurométropole diffuse son « plan neige » et distille ses conseils pour éviter la pagaille. Sauf que ce plan frise le gag pour les cyclistes. 

On y a apprend que : 

Les pistes cyclables à haut niveau de services définies dans la cadre du projet Vélostras seront déneigées en priorité. Les cyclistes disposent ainsi d’un réseau continu et radiant permettant la traversée à minima des communes de plus de 10 000 habitants.

Tout d’abord, le plan de viabilité hivernale n’est pas fait par des plaisantins puisqu’il a été réalisé par le Service de l’Information Géographique de l’Eurométrople. Des gens sérieux s’il en est.  Et tout cela est à jour depuis le 8 décembre 2016. 

Quand on clique sur le plan pour les cyclistes pour la Robertsau, avec les pistes cyclables traitées EN PRIORITÉ on hésite entre deux réactions : un fou rire ou un profond désespoir

Il se trouve que l’Eurométropole souhaite dégager en cas de période de neige en priorité une piste cyclable qui longe le Parlement Européen (IPE 4). Problème  : elle est fermée depuis 2 ans par d’imposantes barrières.

L’Eurométropole veut donc déneiger (en priorité) une piste inaccecible. Du grand art.

On peut également se poser la question que le boulevard de Dresde, où les pistes cyclables sont quasi-inexistante depuis les travaux du quartier d’affaire.

Enfin, l’avenue de l’Europe ou le quai du bassin de l’Ill sont totalement ignorés dans ce plan. 

Euh, comment on fait pour sortir de la Robertsau ? 

Un zoom arrière sur le plan nous laisse dubitatif… comment on fait pour sortir de la Robertsau ? Car à part un bout du chemin Goeb… AUCUNE piste n’est dégagée.

Le plan de viabilité hivernal de l’Eurométropole de Strasbourg