Vélo : quand les travaux augmentent le danger pour les cyclistes

Vélo : quand les travaux augmentent le danger pour les cyclistes

Un lecteur du Blog de la Robertsau nous raconte sa chute à vélo causée par les ralentisseurs du chantier du tram E.

Contrairement à ce que dit la propagande, à la ville, on a encore dans la tête le logiciel voiture, et pas vélo. Nous le décrivons souvent à travers de nombreux exemples sur le Blog de la Robertsau.

Nous publions ici le témoignage d’un lecteur du Blog de la Robertsau qui s’est sérieusement blessé après une chute due aux caches de tuyaux rue Mélanie, chantier du Tram E.

Voici le témoignage de Matthieu : 

Jeudi 17 août avant midi, je venais de récupérer un colis rue Boecklin que je portais sous le bras, je pensais récupérer la piste cyclable vers le rond-point rue Mélanie pour rentrer chez moi, mais je me suis retrouvé en zone de travaux rue Mélanie.

Il y avait un ralentisseur, j’ai l’habitude de passer des ralentisseurs même à une main, mais là c’était un ralentisseur de chantier et donc j’ai perdu le contrôle de mon vélo (rayures, roue voilée pour le vélo et blessures main, poignet et pied pour moi).

Un homme âgé est venu me porter assistance et il m’a montré ses blessures, consécutives à une chute de vélo sur ce type de ralentisseur, mais pas au même endroit.

Et vous ? Avez-vous déjà eu des difficulté à vélo suite à des chantiers ?

Nous pouvons témoigner, au Blog de la Robertsau, que nous avons subi également le même type de chute suite à un tuyau de chantier qui traversait la rue du Docteur Freys.

Enregistrer

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité

3 commentaires

  1. sans les mains
    21 septembre 2017

    Oui, bon, rouler à vélo avec un colis dans les bras, c’est aussi accroitre le risque de se casser la figure, non ? Le moindre caillou sous la roue aurait suffi… Sinon, faut s’attaquer à tous les reliefs, artificiels ou naturels, qui rythment les parcours cyclistes, sur ou hors piste et on n’a pas fini.

    Un principe intangible du code de la route, valable pour tous les usagers quels que soient leurs véhicules, c’est l’obligation de contrôler son véhicule en toutes circonstances.

  2. olithor
    21 septembre 2017

    Je passe tous les jours sur les ralentisseurs mais je tiens plus fortement et à deux mains mon guidon !
    Pour mes bagages ou courses, j’ai un porte-bagages, tout simplement !

  3. Matthieu
    22 septembre 2017

    J’ai commis une erreur et j’espère que mon témoignage servira à rendre les cyclistes plus prudents sur ces obstacles de chantier qui par leur côté temporaire sont bien plus violents qu’un dos d’âne.
    une voiture imprudente fera souffrir ses amortisseurs, le cycliste sera à terre.
    je n’avais pas conscience de la dangerosité de cet équipement que je n’avais pas encore expérimenté.
    je croise souvent des cyclistes avec un telephone en main et un cabas accroché au guidon il faut croire qu’ils sont plus chanceux que moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *