Débat vélo au conseil municipal : on est vraiment mal barré

Débat vélo au conseil municipal : on est vraiment mal barré

Mais à quoi sert un conseil municipal ? N’est-il pas le lieu public du débat où les citoyens peuvent entendre s’exprimer leurs représentants pour connaitre leurs opinions ou l’état d’avancement d’un dossier ? Normalement oui, mais pas à Strasbourg visiblement.

Publicité

 

edith_peirotes

Tout a commencé avec une très civile intervention d’Edith Peirotes au point 7 du dernier conseil municipal. À propos d’une délibération sur l’aménagement urbain à Strasbourg, la conseillère municipale écologiste rappelle qu’il faut d’urgence des axes cyclables à Strasbourg et à la Robertsau :

Bien que Strasbourg soit la ville française la mieux dotée en aménagements cyclables et piétons, il reste encore de nombreux axes mal aménagés voire tout simplement non dotés d’installations.

Certains endroits sensibles ne bénéficient toujours pas d’aménagements sécurisés. (…) Et je n’oublierai pas la rue Boeklin à la Robertsau où récemment encore des automobilistes sont entrés en collision avec des piétons et des cyclistes.

Je rappelle que mon intervention n’a pas vocation à faire débat ici et maintenant mais suggère l’ouverture d’un débat ultérieur au sein de la ville et de l’eurométropole pour co-construire un schéma d’aménagement global notamment sur les aménagements cyclables et piétons.

Bien mal lui en a pris. Le conseiller municipal Jean-Baptiste Gernet, délégué au vélo, lui est tombé dessus en s’offusquant que l’on puisse lui poser une question en plein conseil municipal. Nous avons eu droit ensuite à la réplique tellurique de Paul Meyer et pour couronner le tout, Pernelle Richardot y a mis son grain de sel.

Voir les extraits vidéos ci-dessous :


Vélo Edith Peirotes par blogrobertsau

Autosatisfaction, suffisance et réactions présomptueuses… La politique vélo n’avait vraiment pas besoin de cela. Des réponses méprisantes pour les candides qui pensent que le conseil municipal est une instance de démocratie, réponses qui augurent très mal de la réelle prise en compte des besoins des cyclistes.

Pourtant les cyclistes ont manifesté souvent à la Robertsau… À ce jour, pas de réponse.

Après l’interpellation de Thierry Roos sur la géothermie en octobre 2014 qui avait eu droit à la même attitude de condescendance, cette équipe municipale semble atteinte d’un mystérieux syndrome… Y a-t-il un spécialiste pour les soigner ?

Lettre d’information

Exposition

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité