Le Blog de la Robertsau écrit au Père Noël

Le Blog de la Robertsau écrit au Père Noël

Puisque nos édiles de la place de l’Étoile semblent ignorer les demandes des habitants de ce quartier, il ne nous reste plus qu’une solution : écrire au Père Noël. Et quelque chose nous dit que l’on a encore plus de chance d’être entendu. Nous avons pris notre plus beau stylo (vert comme les poireaux) et…

Publicité

Puisque nos édiles de la place de l’Étoile semblent ignorer les demandes des habitants de ce quartier, il ne nous reste plus qu’une solution : écrire au Père Noël. Et quelque chose nous dit que l’on a encore plus de chance d’être entendu.

lebdlrecrit

Nous avons pris notre plus beau stylo (vert comme les poireaux) et nous nous sommes appliqués pour lui écrire cette belle lettre :

lettrepèrenoel2

Voici ce que nous demandons au Père Noël. Mais vous pouvez rajouter d’autres propositions dans les commentaires. 

1 / Un(e) adjoint(e) de quartier qui aime la Robertsau

Est-il possible d’avoir – enfin – une ou un élu qui puisse s’intéresser VRAIMENT à la vie de ce quartier ? L’actuelle est toujours silencieuse et absente sur les grands sujets comme la géothermie ou le port aux pétroles. Elle passe son temps à nous faire la leçon, comme on peut le voir dans cette magnifique intervention au dernier conseil municipal de Strasbourg du 14 décembre où elle est la seule garante (contre tous ?) de l’avenir de la Robertsau.

Alors certes ce quartier ne vote pas pour la majorité de l’actuel maire, mais quand même. On a l’impression qu’elle est en mission en zone hostile. N’y a-t-il pas quelqu’un qui puisse, sans renier ses convictions, avoir simplement une oreille attentive et un vrai sens du dialogue pour les habitants de ce quartier ?

Alors que l’abstention gagne du terrain, que le Front National est le premier parti de France, n’est-il pas temps de changer de logiciel politique pour que l’engagement dans la vie publique ait un sens ?

Nous ne pouvons que vous conseiller de regarder cette intervention de Raphael Glucksmann au Petit Journal de Canal+ le 8 décembre dernier. Nous partageons son analyse sur le double discours des politiques.

2 / Un vrai projet de centre de la Robertsau autour du foyer St Louis restauré

La transition est toute trouvée avec la demande précédente. Il y a un projet qui va casser le cœur historique de la Robertsau, c’est la destruction du Foyer Saint-Louis. Depuis le début de cette affaire, la connivence entre les intérêts financiers de la paroisse et de la ville est flagrante, au mépris des habitants et de leurs propositions.

Des alternatives sont sur la table, ignorées, balayées avec cynisme. Pourtant à quelques kilomètre de là, à Schiltigheim, au Brassin, ils ont réussi à faire un projet gagnant-gagnant. Serions-nous plus bêtes à la Robertsau ?


Foyer St Louis – Brassin Schiltigheim par blogrobertsau

Nous incluons dans cette demande une salle de spectacle. Schiltigheim en à trois, la Robertsau zéro !

3 / Une piste cyclable rue Boecklin

Souvent demandée. Jamais évoquée. Un comité Théodule travaille bien sur les pistes cyclables du quartiers, mais il s’agit plus d’un cautère sur une jambe de bois que de véritables évolutions. (Un panneau par-ci, un bout de bidule par là.)

Alors à quand de vraies voies cyclables structurantes, en site propre, et surtout rue Boecklin ?

velo_boecklin-1

4 / Plus de démocratie locale

oreilles

On allait presque dire “voir point 1, 2 et 3″… Mais clairement, quand est-ce que les services de la ville et les élus vont enfin écouter les habitants AVANT de décider des projets. C’est le cas de la prolongation du tram E où la “concertation” va surtout porter sur la couleur des bacs de géraniums. Dommage.

(Voir aussi notre billet : Roland Ries dévoile sa bonne vieille méthode de concertation et maintenant on comprend mieux.)

5 / Des lunettes pour les agents du conseil de l’Europe

Est-il possible d’organiser une grande consultation chez les ophtalmologues des agents du Conseil de l’Europe ? Visiblement, ils ne voient pas les panneaux circulaires rouge et bleu, et personne certainement ne leur a dit qu’il s’agissait d’un panneau stationnement interdit (certainement qu’on ne le voit qu’en France).

Sur la photo ci-dessous nous avons droit à un triple GCUM (garé comme une merde). Avec un panneau de stationnement interdit en rappel, donc il y en avait un avant, une menace de fourrière, et un panneau sur les arbres car les services de la ville devaient intervenir. La ville met un panneau pour prévenir qu’il ne faut pas se garer sur un rappel de stationnement interdit ! 

Courrez-vite chez l’ophtalmo ! (On en connait une très bien du côté de l’Orangerie.)

goum

5 / Des espaces pour les entreprises

Alors que le moindre espace vert est remplacé par des logements en forme de cube, n’est-il pas possible de penser à une zone d’activité économique pour, par exemple, des start-up à vocation européenne ou environnementale ? Plutôt que de transformer la Robertsau en cité dortoir, créer et fixer de l’emploi dans le quartier serait une bonne initiative.

Dans le même chapitre, il est plus qu’urgent qu’un commerce d’alimentation générale puisse s’installer au pied de la tour Schwab à la Cité de l’Ill.

Cité de l'ill Commerce 3

Voir notre billet : LANA : la reprise c’est maintenant !

6 / Le déménagement du Port aux pétroles

Il est plus que temps de déménager le Port aux pétroles. Il est inimaginable, alors que la ville se développe de partout, d’avoir une zone de danger Seveso en plein cœur d’une agglomération. D’autant que le PPRT, dont les recours déposés par les associations n’ont toujours pas été jugés par le tribunal administratif depuis 2 ans, ne protège de rien.

Aujourd’hui, l’ensemble des associations du quartier sont d’accord pour envisager son déménagement, il n’y a plus que la présidente du Port Autonome qui y croit encore. Voir point 4.

On l’a vu lors du dernier incendie, la dangerosité est là.

strastv_incendiepap

7/ Moins de béton, plus de d’espace vert

L’enquête de l’ADEUS l’a démontré, il peut y avoir des écarts de température de 10°C à Strasbourg. Et l’été, l’endroit où il fait le plus frais… c’est la Robertsau car il y du vert et de l’eau. Alors que l’on nous annonce le réchauffement climatique, préservons comme si c’était la prunelle de nos yeux tous les arbres, les espaces verts (comme le jardin à côté de l’église St Louis) et souhaitons bonne chance à l’association ZONA pour son travail difficile de préservation de la ceinture verte !

adeus

Voir également : Canicule – Françoise Pfersdorff et Yves Le Tallec arrosent l’arroseur

consulat_turque 1
Du béton, du béton, encore du béton

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Vous avez d’autre souhaits à mettre dans la lettre au Père Noël ? Mettez-les en commentaires !

Publicité
Publicité