Livres

Livres

Découvrez ci-dessous les livres consacrés à la Robertsau.

La Robertsau inspire et les auteurs aiment écrire à la Robertsau et sur la Robertsau. Voici quelques ouvrages. Si vous avez connaissance d’autres références n’hésitez pas à nous contacter. 

VisuelTitre / Auteur
Ma Robertsau de Robert Grossmann Editions La Nuée Bleue

J’ai eu envie de raconter l’envoûtante forêt de mon enfance, les abords du Rhin et mon village de maraîchers aux portes de Strasbourg. Je fais défiler les figures pittoresques et certains caractères, achdi Robertsaüer, ces «authentiques Robertsauviens» que j’affectionne tant. J’évoque aussi des pages de la grande histoire dont la Robertsau fut le théâtre: le Ma-Robertsauchâteau des Bock-Boecklin au XIIe siècle, la merveilleuse comtesse Mélanie de Pourtalès, le duel d’un ambassadeur d’Autriche, l’intuition du général Ducrot à la veille de la guerre de 1870.

Ce kaléidoscope d’émotions et d’informations, d’allégresse et parfois de mélancolie, c’est ma Robertsau, telle que je l’aime. Je vous invite à mieux la connaître. »


La Robertsau coté village de Bernard Irrmann - Le site de Bernard Irrmann

La Robertsau des derniers maraîchers, celle des Woerth et des Gueter, la Robertsau des jardiniers et des petites rues, celle des derniers coins de nature… tout ce qui donne encore un parfum d’insolite à notre quartier. Cette Robertsau que vous connaissez et aimez, je vous invite à la découvrir sous des angles inattendus dans un nouveau livre de photographies.

Dans cette exploration de notre environnement proche, j’ai privilégié la recherche dans le paysage actuel de ce qu’il reste de la Robertsau de toujours. À travers l’édition de ce nouveau livre de photographies, c’est donc à une promenade dans la mémoire vivante du quartier que j’ai le plaisir de vous convier.


Forêt de la Robertsau - La nature à nos cotés de Bernard Irrmann - Carré Blanc Editions

Il y a la promenade tendue à mi-chemin, mi-avant, mi-après, souvenir fourbu recommencé ou préparation remise à plus tard. Le livre de Bernard Irrmann et Edmond Friess « Forêt de la Robertsau – La nature à nos côtés » est de ces maisons largement ouvertes. La page tourne et la légendaire forêt du Rhin se pelotonne dans votre fauteuil : l’ombre des clématites géantes colimaçonnées aux chênes séculaires glisse sur vos charentaises; au balcon les géraniums d’orgueil étirent leurs pétales pour moucher l’insolence des orchidées; la mésange à l’entrée du nichoir tient un instant la pose raide du martin-pêcheur; l’automne et le printemps tout mélangés se pressent au portillon; même le chat placide semble un rien plus trapu et farouche. La page tourne, et vous voilà naturaliste de salon, lecteur de nature.

D’impatience les godillots piaffent à la porte. L’envie de fouler la géante d’eau et de lianes qui s’avance à l’entrée de la ville renaît à chaque page. Ce que vous avez mille fois vu, vous ne l’avez jamais vraiment regardé. Et chaque photographie est comme un irrésistible appel: pourquoi n’y replongez-vous pas? Ce livre magnifique est plus que cent mille promenades. Et si l’heure a passé à le parcourir, demain certainement vous irez feuilleter la forêt. Raynald Moratin”


COMTESSE DE POURTALÈS : une cour française dans l’Alsace impériale. 1836 – 1870 – 1914. De Robert Grossmann Editions de la Nuée Bleue

Combien elle fut la belle et naturelle incarnation de l’Alsace, cette comtesse vivant entre le château de sa Robertsau jolie et la cour de Napoléon III qui trouvait, en retour, spontanément sa place entre la cathédrale de Strasbourg et le Rhin.

Mélanie de Pourtalès appartient tout entière au XIXe siècle, si foisonnant, contradictoire, révolutionnaire dans les arts, dans la perception du temps et des distances, si diversifié, fragmenté et écrasant à la fois dans l’image de l’homme que ce siècle a fini par dessiner puis massacrer avec la Grande Guerre qui y mit un terme provisoire.

Ainsi, elle connut, durant sa vie, trois régimes : la Monarchie de Juillet, le Second Empire et la Troisième République ; elle fut spectatrice de la révolution de 1848 et de la Commune. Pressentant l’imminence de la guerre de 1870, elle tenta, mais en vain, d’user de l’influence de son charme et de son intelligence pour en faire éviter la catastrophe ; la guerre entraîna l’annexion de l’Alsace par l’Allemagne impériale et l’exode forcé d’une partie de la population. Résolument fidèle à la France et vraie Européenne, Mélanie de Pourtalès préserva en Alsace une terre de culture française et sut, néanmoins, maintenir des liens d’estime avec Stéphanie von Wedel, femme du Statthalter alors en place à Strasbourg.

Cet épisode malheureux et méconnu de l’histoire de la France, est aussi la clef de celle de l’Alsace, terre tournoyante et soudain arrêtée dans ses élans.


La Grange aux souvenirs de Claude Malraison Aux Editions Andersen

L’héroïne de La Grange aux souvenirs est une petite fille pleine d’espièglerie qui grandit dans le Strasbourg rural des années soixante, dans l’ancien quartier maraîcher de la Robertsau. Totalement autobiographique, d’une sincérité à fleur de peau, ce récit a été pour les éditions Andersen un véritable coup de cœur.

Il nous plonge dans un passé fait de traditions et révèle, à travers les aventures personnelles de Claudine Malraison, une vision de l’enfance, de ses joies et de ses peines, qui résonne en chacun de nous.

L’auteure, artiste-peintre connue pour ses portraits d’Alsaciennes, publie ici son premier livre d’écrivain. Un coup d’essai qui est un coup de maître.


Ephémères et Benthos d'Alsace de Hervé Bub - Edito

QUE Hervé soit remercié pour ce qu'il a apporté à ce sport la pêche, pour son dévouement sans faille à la vie associative, pour ses actions pédagogiques au service de la découverte des milieux aquatiques et surtout pour cet ouvrage où un large public pourra enfin découvrir son talent d'observateur des insectes aquatiques locaux et de dessinateur. Puisse-t-il encore longtemps arpenter rivières et ruisseaux et vivre d'extraordinaires éclosions de ces éphémères qu'il aime tant, sinon il ne les aurait pas dessinées avec amour, pour un plaisir que je vous invite à partager. Je vous invite ensuite à voir ces bestioles sur la Bruche, le Rhin, la Loue ou le Doubs, en vrai elles sont encore plus belles... Hâtez-vous de feuilleter ce livre, il est précieux par la passion qu'il recèle. Jean Wencker

AUTRES OUVRAGES :

  • Edmond Basset (Pasteur), Centenaire de l’église protestante de La Robertsau : 1864-1964. Culte solennel à l’occasion du centenaire [1864-1964] de la consécration de l’église le dimanche 21 juin 1964 à 14 heures 30 ; suivi de Aperçu historique sur la paroisse, Paroisse de La Robertsau, Strasbourg, 1964, 19 p.
  • Arthur Beyler, Historique de la Robertsau, Strasbourg, 1955, 260 p.
  • Laura Biteaud, De soi à l’autre, comment vivre ensemble ? : analyse sociologique des sociabilités contemporaines dans un quartier strasbourgeois, la Robertsau, Université de Strasbourg 2, 2006, 2 vol. (thèse de Sociologie)
  • Christophe Fischbach, Étude sur la population d’un quartier extra-muros de Strasbourg : la Robertsau, 1800-1870, Université Strasbourg 2, 1990 (mémoire de maîtrise d’Histoire)
  • Pierre Guntz, L’hôpital de la Robertsau des origines à nos jours, Université Strasbourg 1, 1996, 94 p. (thèse de Médecine)
  • Bernard Irrmann, La Robertsau, côté village, B. Irrmann, Strasbourg, 2008, 175 p. (ISBN 978-2-9528799-0-3)
  • Jean-Marie Holderbach, Benoît Jordan, Louis Ludes et al., Strasbourg-Robertsau, cimetière Saint-Louis, Ville de Strasbourg, 2008, 55 p.
  • Jean Mérat, Espace… action. Un scénario urbain entre ville et banlieue, les fronts de la Robertsau, École d’architecture de Strasbourg, 1984, 155 p. (thèse)
  • Pauline de Broglie, comtesse de Pange, « L’Académie de la Robertsau » in L’Abri du souvenir, Cercle culturel, Versailles, 1967, p. 30-32
  • Robert Pfister, Métamorphose d’un village : la Robertsau de 1900 à nos jours, Éd. de la Tour Blanche, Wissembourg, 1984, 260 p. (ISBN 2-86587-000-6)
  • Stéphane Rehlinger, Le cimetière Nord de Strasbourg-Robertsau : conception et réalisation architecturale d’un cimetière, Université Strasbourg 2, 2003, 2 vol., 117 p. + pl. (mémoire de maîtrise d’Histoire de l’art)
  • Théodore Rieger, Gilbert Bronner, Léon Daul et Louis Ludes, Les faubourgs de Strasbourg : de la Belle Époque aux Années Folles, G4J, 2003, 214 p. (ISBN 2-913468-20-9)
  • Freddy Sarg, Aspects de la Robertsau, Oberlin, Strasbourg, 1981, 69 p. (ISBN 2-85369-015-6)
  • Freddy Sarg, Francis Knaus, Jean Willer et Patrick Hamm, La Robertsau et ses quartiers environnants vers 1900, Le Verger, Strasbourg, 1988, 172 p.

 

 

 

 

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité
Articles pour compléter votre lecture
Inauguration du parcours d'Europe
Europe / Robertsau / Strasbourg / Tourisme
Inauguration du parcours d'Europe
On ne va pas jouer les râleurs, voici une bonne initiative de la Ville de Strasbourg : le parcours d’Europe. Il faut dire que le blog de la Robertsau et des initiatives privées de qualité avaient déjà montré le chemin… Mieux vaut tard que jamais. Devant certains bâtiments des institutions européennes, vous trouverez donc des…
+
Les bêtises : une scène tournée au foyer St Louis de la Robertsau
Culture / Foyer St Louis / Robertsau / Strasbourg
Les bêtises : une scène tournée au foyer St Louis de la Robertsau
Réunions politiques, rassemblements en tout genre et maintenant scène de film, le foyer démontre jour après jour son intérêt. Il a servi de décor pour l’une des scènes clefs du premier film de Rose et Alcie Philippon : Les bêtises. Si vous allez voir le film l’Alice et Rose Philippon Les Bêtises, le spectateur Robertsauvien attentif…
+
Robert Grossmann fait don des lettres de Mélanie de Pourtalès à la Ville de Strasbourg
Histoire / Patrimoine / Robertsau
Robert Grossmann fait don des lettres de Mélanie de Pourtalès à la Ville de Strasbourg
On connait la passion que voue Robert Grossmann à Mélanie de Pourtalès. Lundi 2 mars, il fera officiellement don de 112 lettres et documents reçus par la comtesse à la Ville de Strasbourg.
+
Courants d'air à l'école de la Niederau !
Enseignement / Exposition / Livre / Robertsau / Strasbourg
Courants d'air à l'école de la Niederau !
Chaque année, l’académie de Strasbourg organise le concours « le Printemps de l’Ecriture ». L’édition 2014 avait comme thème « courant d’air ». Les productions des élèves de la Niederau sont actuellement exposées à l’école. “ Zéphyr – brise – ouragan – tornade – alizé – sirocco – tramontane – mistral “ des mots à…
+
L'extension du tram E cache-t-elle une nouvelle route ?
Robertsau / Strasbourg / Tram E / Transport
L'extension du tram E cache-t-elle une nouvelle route ?
Interpellé par le conseiller municipal Thierry Roos sur la pertinence de l’extension du Tram, la réponse de l’exécutif de la Ville et de l’Eurométropole pose question. Dans un courrier adressé à Thierry Roos le 23 décembre dernier (on a les cadeaux de Noël que l’on peut) et signé par Robert Hermann et Roland Ries, les rédacteurs…
+
Place du marché, il n'y pas de place pour marcher.
GCDM / Robertsau / Strasbourg
Place du marché, il n'y pas de place pour marcher.
À la SNCF, il parait qu’il n’y pas de petite incivilité. À Strasbourg, cela semble encouragé. Les voitures ont envahi les trottoirs et personne ne semble y trouver à redire. Samedi 1er octobre, place du marché… il n’y pas de place pour marcher ! Les voitures et les camionnettes ont envahi le moindre m² de…
+
Le port et la ville
Environnement / Politique / Robertsau / Strasbourg / Transport
Le port et la ville
Nous publions ici une tribune de Jean-Daniel Braun sur le port au pétrole. “Le projet d’usine de biocarburants de deuxième génération à partir de biomasse bois, porté par la Société UPM, sur le site de Stracel au port autonome de Strasbourg, vient d’être transmis par le gouvernement français à la Commission européenne, en vue de…
+
Travaux rue Boecklin : connaissent-ils le mot "concertation" ?
Circulation / Strasbourg / Transport / Urbanisme
Travaux rue Boecklin : connaissent-ils le mot "concertation" ?
Nous vous annoncions il y a quelques jours les travaux de renouvellement de la couche de roulement rue Boecklin. Nous nous amusions au passage de l’annonce du début des travaux le lundi de Pâques et de l’utilisation d’une très ancienne signalisation (voir notre billet : travaux rue Boecklin). Une lectrice du blog nous a signalé…
+
Voir plus d'articles