Le Lieu d’Europe a sa directrice, bien. Et après…?

Le Lieu d’Europe a sa directrice, bien. Et après…?

La ville de Strasbourg va-t-elle reproduire la même erreur que la Région Alsace avec le Bioscope ? D’une bonne idée va-t-on accoucher d’un « bidule » fourre-tout et ingérable ?

Publicité

La ville de Strasbourg va-t-elle reproduire la même erreur que la Région Alsace avec le Bioscope ? D’une bonne idée va-t-on accoucher d’un « bidule » fourre-tout et ingérable ?

lieu d'europe
Grâce au lieu d’Europe, les députés européens vont aimer Strasbourg selon Roland Ries

A la question « comment défendez-vous le statut européen de Strasbourg ? » le candidat Roland Ries répond le 11 février sur France Inter : « Par la création du Lieu d’Europe à l’entrée de la Robertsau ».

Bigre, le Lieu d’Europe serait donc l’arme fatale pour faire changer d’avis 75 % des députés européens qui, après une visite, iraient battre leur coulpe et déclarer leur amour séance tenante pour Strasbourg. Qui peut sérieusement y croire ?

On nous fait passer des vessies pour des lanternes, mais personne n’est dupe. Il est clair que personne à la Ville ne savait quoi faire de la villa du Kaysersgut. Il  fut même un temps envisagé de la vendre à la Chine pour y aménager son consulat. Il faut noter l’ironie : à quelques mètres du Palais des Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, la Ville envisageait sérieusement d’installer l’un des pires régimes du monde (voir par exemple le rapport de Reporters sans frontières 175 ème sur 180 !). Mais la mobilisation des associations de la Robertsau a fini par payer.

Aujourd’hui, seule l’association Kartier Nord avec sa programmation culturelle a montré une partie des potentialités du site : un endroit de rencontre, de culture et d’agrément. Mais la ville persévère dans sa volonté d’en faire un Lieu d’Europe malgré des handicaps majeurs et les oppositions (voir interview de Robert Grossmann à partir de 3’30 »).

Une situation curieuse

Il est totalement à l’écart du circuit européen (voir notre billet : Visitez le quartier Européen… le guide est gratuit). Les touristes viennent voir le Parlement Européen, le Palais du Conseil de l’Europe ou le Palais des Droits de l’Homme. Ils sont très rares (y compris les Strasbourgeois) à connaître le Centre Européen de la Jeunesse, la Direction Européenne de la Qualité du Médicament et des soins de santé (DEQM)… institutions pourtant honorables ! Par exemple pour le marché de Noël la ville avait bien fait construire un pavillon d’information place de l’Etoile à la descente des bus… et non à l’espace André Malraux.

Kaysersguet_patrimoine 6

Une capacité ridicule

Combien de personnes peuvent visiter le bâtiment ? 50 ! Oui vous avez bien lu, 50 personnes. Le Conseil municipal de Strasbourg ne pourrait pas le visiter en une fois, et il faudrait 16 séances pour que l’ensemble des 766 députés européens puisse le visiter. Vous pourriez à peine faire rentrer un représentant par pays du Conseil de l’Europe (47 pays comme tout le monde sait). Le problème de la capacité du Lieu d’Europe est même pointé par ses promoteurs.

« On pourra organiser des manifestations ailleurs si on a besoin de plus de places, le Lieu d’Europe sera alors comme un label »

selon Anne Billaut, la directrice fraichement nommée, qui réfléchit par ailleurs à diverses formules incluant visite du Lieu d’Europe et visite des institutions selon les DNA du 29 janvier. Déjà trop petit à l’ouverture… quand on vous dit que c’est mal barré.

Un patrimoine agressé

Nous en avons beaucoup parlé sur le Blog de la Robertsau : le chantier n’a pas respecté le patrimoine de la Robertsau. A tel point qu’un collectif d’associations (ADIR, Association Patrimoine et Modernité de la Robertsau, Association des Habitants des Quartiers chasseurs et Joncs, ADIQ, Société des Amis du Vieux-Strasbourg)  a déposé le 20 janvier un recours au maire de Strasbourg… Ils vont d’ailleurs faire un certain nombre de propositions à l’occasion d’une conférence de presse jeudi 20 février.

Kaysersguet_patrimoine 18
Le puits de 1724… enfin, ce qu’il en reste !

Un budget de 100 000 €, une équipe de 3/4 personnes, on est bien loin du Parlamentarium que l’Union Européenne a construit à l’attention des touristes et visiteurs… à Bruxelles !

Pendant ce temps à Bruxelles…

Le parlamentarium est lui doté de 3 000 m², 6 espaces d’expositions, une boutique, une cafétéria, une boutique et un point d’information (télécharger la brochure).  On est particulièrement ridicule à Strasbourg…

Sans compter l’ouverture en 2015 de la maison de l’histoire européenne pour un budget de 56 millions d’euros.

eastman-new - copie
La maison de l’histoire européenne…. Le lieu d’Europe va-t-il lui faire de l’ombre ? / DR

Tout cela va dans le sens, hélas, d’une préparation des coeurs et des esprits à un déménagement de toutes les institutions européennes à Bruxelles. Faut-il pour autant baisser les bras ? Bien sûr que non. Mais il faut arrêter de communiquer sur l’Europe avec l’angélisme des Bisounours et avoir de vraies valeurs à porter.

L’inauguration du lieu d’Europe est prévu le 3 mai 2015,

Lettre d’information

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

A lire sur DNA.fr : Le Lieu d’Europe a un visage

sur France Inter, le podcast du débat entre Fabienne Keller et Roland Ries

Sur France 3.fr reportage sur le vote des députés européens contre Strasbourg

Publicité
Publicité