L’Echo de la Robertsau n°263 de l’ADIR est arrivé

L’Echo de la Robertsau n°263 de l’ADIR est arrivé

L’ECHO de la Robertsau numéro 263 vient de paraître, et c’est peu dire que l’ADIR ne ménage pas sa peine pour préserver le cadre de vie des Robertsauviens.

Publicité

L’ECHO de la Robertsau numéro 263 vient de paraître, et c’est peu dire que l’ADIR ne ménage pas sa peine pour préserver le cadre de vie des Robertsauviens.

Comme un “écho” à la tribune de Robert Grossmann, l’Echo tire à boulet rouge sur le projet des tours LANA rue de l’Anguille. L’association met également un carton rouge à la ville sur le dossier du Foyer St Louis et le PPRT.

Dans son éditorial, le président Jacques Gratecos souligne le paradoxe où l’on met les citoyens en position de contestation, sans pour autant les écouter quand ils ont des idées : 

Jacques Gratecos président de l’ADIR

L’avenir de La Robertsau ne laisse indifférents ni les Robertsauviens eux-mêmes, ni les associations, groupes de réflexion et de travail qui réfléchissent à son développement harmonieux. Ce bouillonnement d’idées et de propositions qui permet d’ouvrir le champ des perspectives devrait satisfaire les décideurs et leur confirmer que le débat démocratique qu’ils prônent n’est pas qu’une vaine expression.

Et de rajouter en conclusion : 

Au contraire c’est trop souvent la phrase « Quoi qu’on propose à La Robertsau, tout le monde est contre » qu’ils prononcent, nous enfermant ainsi dans un rôle d’opposants systématiques, d’adversaires voire d’ennemis. Ce « tout le monde » est significatif de ce que l’on pourrait nommer « la politique de l’amalgame » qui, au détriment de toute volonté d’écoute et d’échange, accrédite la division des habitants de notre quartier en deux catégories. Vous avez d’une part « les gentils » qui ne discutent aucune décision prise par nos responsables locaux et les « méchants », sales gosses agressifs et acrimonieux, qu’on ne peut traiter que par le mépris.

Comment obtenir l’Echo de la Robertsau ? 

Dans quelques jours, les distributeurs bénévoles de l’ADIR vont profiter des beaux jours du printemps 2017 pour sillonner les rues de la Robertsau pour vous distribuer ce numéro dans votre boite aux lettres.

Au sommaire du n° 263 : 

  • Édito : Culture de l’affrontement ou sentiment collectif ?
  • Urbanisme – Lancement officiel de l’épidémie de béton sur La Robertsau
  • Quel avenir pour le centre de La Robertsau ?
  • Densité urbaine et mixité sociale
  • Foyer St Louis : la ville nous accule aux recours juridiques
  • Justice administrative – Pot de fer contre pot de terre ?
  • Pêcher à la Robertsau
  • Événements culturels

Pour disposer de la version numérique de ce numéro (PDF) il suffit d’aller sur la page ECHO du site de l’ADIR, vous y trouverez d’ailleurs les anciens numéros à partir de décembre 2011.

Les distributeurs bénévoles font tout leur possible pour que l’ensemble des habitants de la Robertsau puisse bénéficier d’un exemplaire gratuit de l’Echo de la Robertsau dans leur boite aux lettres. Si, malgré leur vigilance, ce numéro ne se trouvait pas dans la vôtre, vous pouvez contacter l’ADIR au 03 88 31 28 26 ou par leur formulaire de contact.

L’ADIR invite toujours les Robertsauviens à la rejoindre pour encore un meilleur bouillonnement  démocratique. 

adir_605px

 

Lettre d’information

La Robertsau en image

Covid 19

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Le site de l’ADIR http://www.adirobertsau.fr

Publicité
Publicité