[Tribune] Pour une ROBERTSAU UNIE avec une écoute particulière auprès des Robertsauviens. 

[Tribune] Pour une ROBERTSAU UNIE avec une écoute particulière auprès des Robertsauviens. 

Dans le cadre des élections municipales, le Blog de la Robertsau est un espace pour que les candidats puissent s’exprimer sur les problématiques sur le quartier.

Publicité

La liste unis pour Strasbourg n’est pas que le nom que porte notre liste issue d’ une alliance convergente parfaitement réussie entre Alain Fontanel et Jean Philippe Vetter; mais aussi elle a l’ intention d’ apporter l’union dans tous les quartiers pour plus de justice et de démocratie dans notre ville, nous oeuvrerons pour une ROBERTSAU UNIE avec une écoute particulière auprès des Robertsauviens. 

Il ne peut être question d’ appliquer des concepts et des dogmes pour gérer un quartier ou une ville en imposant une vison et une pensée unique , mais il faudra être pragmatique, équilibré et collaboratif, ouvert sur la nouvelle donne de la crise qui sévit sur l’emploi.

Stop aux réflexes presque pavloviens de bâtir à tout prix pour densifier la ville , selon une théorie écologiste … je dois dire que je ne comprends pas ce concept paradoxal. Nous préserverons la Robertsau de la bentonite en construisant moins , en construisant mieux sans chercher à gonfler les chiffres de la démographie qui classent les villes selon leur taille, mais non sur le critère de la qualité et de l’ art de vivre, la Robertsau restera un quartier d’ épanouissement et agréable .

Il ne peut y avoir deux Strasbourg ou deux Robertsau, s’unir et s’ engager c’est avant tout écouter , comprendre et agir ensemble. 

Au cours du dernier mandat, de nombreux dossiers et réalisations ont fait l’objet de débats auxquels j’ ai activement participé tout en travaillant avec tout le monde , toutes les associations , les institutions , les clubs sportifs et la jeunesse, les citoyens en particulier de tous les secteurs, mais aussi les élus aux affaires qui ont été pour certains très attentives aux interpellations et messages que je leur ai adressés depuis les bancs de l’opposition. 

Cela a commencé par la géothermie profonde en 2015, qui on le sait est à l’origine aujourd’hui de séismes à distance. Je m’y suis opposé en début de mandat contre des élus écologistes qui ne voyaient pas le danger de la proximité des cuves du port au pétrole, des habitations proches et les nuisances pour le quartier.

Alain Fontanlel l’ a entendu en 2015 et a supprimé ce projet contre l’avis des verts pour ne pas ajouter du danger au danger.

Le déplacement des installations dangereuses du Port aux Pétroles peut être qualifié d’utopie à moyen ou long terme, mais c’est un objectif et une intention qu’il faut savoir se fixer. Il faut engager une réflexion sur l’évolution de ce site qui représente un danger pour les robertsauviens, mais aussi pour les Strasbourgeois en stockant des éléments de consommation carbonés. Les besoins évoluent, il faut donc anticiper le terme de ces activités en réfléchissant à l’évolution du site. 

Je suis intervenu pour la préservation du foyer Saint Louis avec tous les acteurs du quartier pour faire entendre raison a ceux qui voulaient le détruire et supprimé ce bâtiment témoin de notre histoire et au coeur de notre quartier .

Les jardins d’ Apollonia aussi , là ou des élus prônant l’écologie trouvaient que des tours en béton seraient plus adaptées qu’un projet de jardin , tout comme sur le site de l’ ANA ou Mme Trautman était favorable à des tours de 50 mètres de haut . il y a un besoin d’ art et de culture pour le quartier qui mérite plus d’ initiatives culturelles au vu de sa dimension et de l’intérêt de ses habitants pour cette thématique , plus de culture nouvelle ouverte sur le quartier , d’ expression contemporaine dans la cité . 

Le 119 rue Boecklin restera la maison des associations à la disposition de tous, la ferme Bussiere sera renforcée pour les activités bioculturelles , nous serons aux cotes de l’Escale dans tout le quartier et le local de la cite de l’ill sera réaménagé pour un meilleur accueil. 

Non, la Robertsau ne sera pas une cite dortoir ou l’on créer des logements en nombre sur la moindre parcelle de terrain, mais un quartier vert avec la mémoire de ces 100 maraichers , garde-manger de la ville, un quartier vivant , respirable ou les Robertsauvoens eux-mêmes donneront le souffle et la vie de ce quartier vert et emblématique pour une ville plus vivable, plus juste et plus forte .

L’économie peut y être développée encore et bénéficier d’une offre plus attractive de commerces de proximité et de qualité , voire d’entreprises du secteur tertiaire telles que le quartier de l’Archipel pourrait l’attirer. Le développement d’un pôle industriel susciterait peut-être des inquiétudes et ne serait pas compatible avec la densité urbaine (risques industriels, pollution de l’air …). La crise que nous venons de traverser nous prouve que le commerce de qualité et de proximité arrive à tirer son épingle du jeu à la Robertsau grâce à la fidélité et au soutien de ses habitants et le lien créé entre habitants et commerçants .

Plus récemment je suis intervenu au conseil municipal pour m’élever contre le projet d’ accès au port autonome par le nord porté par les socialistes , la LIP (liaison interportuaire ) qui de Gambsheim à Echau deviendrait un véritable contournement est pour les camions venus de toute l’Europe qui n’ auront qu ‘ a suivre leur GPS pour trouver le trajet le plus rapide par cette route , il suffit d’aller voir tout ce qui circule sur la route sud du port , qui est l’ entrée unique et officielle aménagée par la rocade sud , cela donne une idée de ce que pourrait être ce projet à proximité de notre belle forêt classée et avec le danger de la proximité du port aux pétroles en lisière de notre quartier . 

On ne put pas faire n’importe quoi au nom de l’économie et on ne peut pas non plus faire n’importe quoi au nom de l’écologie , il faut être attentif a tous . 

Je suis convaincu que l’ argument de l’allègement de la circulation avenue du Rhin par l ouverture de cette route nord-est un mauvais argument dont personne n’est dupe. L’ activité du port passe par la négociation avec les Allemands pour reprendre le projet initial au de la du pont P. Pflimlin au sud qui est la solution pour le transit et l’accès au port.

Mais l’essentiel de nos préoccupations qui ont déjà fait l’objet de nombreux débats et tribunes et que pendant six années j’ai défendues pour le quartier, aujourd’hui Alain Fontanel et Jean Philippe Vetter sont unanimes ,IL FAUT CESSER LA BETONISATION ET LA DENSIFICATION! 

Ceci n’est pas partagé par tous les candidats , dont certains veulent poursuivre la densification humaine alors que l’épreuve du COVID et du confinement nous confirme le désir des Strasbourgeois de jouir de plus d’ espaces , plus de verts et plus de bleu du ciel et de l’eau , d’ air pur et de respiration. Nous reverrons en priorité et très rapidement le PLUi pour cesser la densification , préserver notre quartier des assauts des promoteurs, chaque mètre carré de verdure sera préservé ou recréé avec un regard particulier sur la ceinture verte , le glacis que nous protégerons pour que , plus que jamais , il remplisse sa fonction de poumon sanitaire de la ville.

La Robertsau est une ile , entourée d’ eau et au bord du Rhin il faut franchir des ponts pour y rentrer et en sortir , ceci rend la circulation très contrainte, de plus les axes principaux sont étroits et peu nombreux et enfin le quartier est très souvent traversé par des transhumants évitant l’ A35. Ceci rend très difficile les déplacements , nous privilégions les transports en commun , sans rentrer dans le détail, ils pourront être améliorés par des navettes ( celles en place seront maintenues) et le développement de l’usage du vélo en toute sécurité devra prendre le pas sur les autres modes carbonées, mais la aussi il faudra un équilibre entre tous , la responsabilisation de chacun par l’usage du tram et des bus , du vélo et de la marche qui permettront d’ adapter les déplacements selon sa conscience pour préserver le quartier, selon ses moyens , son âge et son degré de mobilité , rien ne doit être imposé de manière absolue, rien ne doit être écarté . Les choses évolueront d’ elles-mêmes avec la transition que nous vivons et que nous appelons de nos voeux.

Thierry Roos

Lettre d’information

Exposition

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité