Les entreprises non-citoyennes

Les entreprises non-citoyennes

Le comportement anarchique d’entreprises qui considèrent que l’espace public leur appartient est de plus en plus fréquent. Les piétons peuvent toujours aller se faire voir ailleurs, le code de la route aussi !  Les entreprises Novéa, les ambulances Schillick ou Jussieu Secours embauchent-elles des personnes qui n’ont pas le permis de conduire ou qui ne…

Publicité

Le comportement anarchique d’entreprises qui considèrent que l’espace public leur appartient est de plus en plus fréquent. Les piétons peuvent toujours aller se faire voir ailleurs, le code de la route aussi ! 

Sur un trottoir, devant deux passages piétons, une banque… le piéton n’a même plus d’espace pour passer.

Les entreprises Novéa, les ambulances Schillick ou Jussieu Secours embauchent-elles des personnes qui n’ont pas le permis de conduire ou qui ne savent pas lire ? C’est la question qui nous vient toujours à l’esprit quand nous voyons ces comportements “voyous” de chauffeurs qui tiennent plus de Brutus que du citoyen professionnel de la route.

Il est pourtant écrit noir sur blanc dans le code de la route que : 

“Est considéré comme très gênant pour la circulation publique l’arrêt ou le stationnement d’un véhicule sur les passages réservés à la circulation des piétons en traversée de chaussée” 

Il doit y avoir un microclimat législatif pour ces entreprises. On a bien demandé à être éclairé, mais elles nous ont laissés dans l’ignorance. 

Moi d’abord, les autres après

Au coin de la rue du Docteur Freysz et rue Boecklin, l’espace est très apprécié par tous les pirates du code de la route. Ce jour-là, l’ambulance Schillick était certainement à la recherche de nouveaux clients à transporter. Aucun espace pour passer à gauche et à droite et gène plus qu’évidente pour le bus de la ligne 15 qui a dû patienter jusqu’au départ de l’ambulance pour entamer son virage.

Une politique encouragée par les entreprises ?

Qu’il y ait des personnes qui ne respectent pas le code de la route, cela arrive tous les jours, mais on a quand même l’impression que c’est en train de se généraliser. Pire, que les entreprises prendraient volontairement le risque pour gagner du temps et que c’est un comportement assumé.

Le chauffeur de Jussieu secours n’était pas content. Il connaissait plein de noms d’oiseaux, mais pas le code de la route visiblement.  N’empêche, quelle personne sensée peut oser affirmer que ce véhicule ne gêne pas ? 

Lettre d’information

On vélorutionne le 26 avril ?

Mart O’Pickers en concert

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité