40 logements Habitation Moderne : à l’entrée de la Robertsau ?

40 logements Habitation Moderne : à l’entrée de la Robertsau ?

Et si le projet secret d’Habitation Moderne était prévu à l’entrée de la Robertsau ? Entre le nouveau gymnase de l’école européenne et à la place du jardin d’Apollonia ? 

Publicité

Nous vous informions du mystérieux projet de construction du bailleur sociale de la Ville de Strasbourg à la Robertsau (voir notre billet : 40 logements Habitation Moderne à la Robertsau, mais où ?). Dans un avis publié fin janvier, HM sollicitait une proposition d’un aménageur pour un “projet exemplaire”, mais sans en préciser le lieu à la Roberstau. Ce qui est plus que curieux, et suffit à allumer des signaux d’alarmes. 

Accord-cadre de maîtrise d’œuvre relatif à la construction d’un ensemble immobilier d’environ 35 à 40 logements – STRASBOURG ROBERTSAU. A cet effet, un accord-cadre sera signé avec un maître d’œuvre afin de lui confier l’ensemble des missions de maîtrise d’œuvre se rattachant à cette opération.

L’objectif étant de faire de ce programme une opération exemplaire en matière de logement social.

5. Etendue globale : Enveloppe financière prévisionnelle affectée à l’opération pour HABITATION MODERNE : 1 300,00 € HT le m2 habitable y compris stationnements, aménagements de surfaces et voiries non structurantes, soit 3485 000 € HT pour une base de 40 logements.

Le Blog de la Robertsau a bien contacté Habitation Moderne pour en savoir plus, mais nous n’avons obtenu que cette réponse laconique : 

Il s’agit d’un appel à candidature de maitrise d’œuvre. La communication est prématurée et ne pourra intervenir que d’ici juin/juillet.

Dans notre billet du 16 février nous émettions l’idée que ces logements pouvaient être construits derrière le bâtiment des pères Oblats route de la Wantzenau et chemin du Doernelbruck. Mais alors pourquoi cacher le lieu exact de construction ?

Il doit à l’évidence s’agir d’un endroit stratégique et particulièrement sensible : et si c’était l’entrée de la Robertsau ? 

Un hypothèse que nous avions déjà évoquée à l’occasion d’un billet en octobre 2015 (Un immeuble sur l’ancien terrain des boulistes ? ) .

Il y a effectivement de la place pour construire 40 logements, et certains élus, particulièrement dogmatiques sur la question, ne seraient pas contre de jouer un tour “aux bourgeois de la Robertsau” en plaçant du logement social à cet endroit. On pense particulièrement à Syamak Agha Babaei, Alain Jund et l’adjointe du quartier… dont les interventions sur le débat sur le Foyer St Louis nous avaient fait très peur ! (Débat sur la vente du Foyer St Louis : « Et du passé faisons table rase ! »).

40 logements à la place du Jardin d’Apollonia ?

On sent chez certains élus comme un fébrilité de marquer au fer rouge la Robertsau, et l’entrée de la Robertsau serait, pour eux, l’endroit idéal de bien signifier la politique de gavage du béton armé de la Ville. 

Problème, l’association Apollonia tente de créer un formidable espace culturel et de vivre ensemble exactement à cet emplacement (voir Un jardin participatif et culturel à l’entrée de la Robertsau.) dont on a vu les premières esquisses avec le jardin participatif.

Qui gouverne dans cette ville et pour qui ? 

Nous nous posons la question de savoir comment un organisme comme Habitation Moderne peut lancer une consultation publique sans en préciser les contours ? Si elle est publique, c’est bien parce que cela concerne les citoyens,  non ? 

D’ailleurs avant de lancer une projet, Habitation Moderne est-il en possession d’un acte de propriété ou un acte de vente ? 

Enfin, entre le béton-parc prévu rue de l’Anguille et ce projet peut-être prévu à l’entrée de la Robertsau, on peut légitimement se poser la question s’il y a encore une gouvernance dans cette ville ? Ou pour le dire plus clairement, si certains élus ne sont pas en roue libre et hors de contrôle ?

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité