Cité des Chasseurs : dans le panneau !

Cité des Chasseurs : dans le panneau !

Les deux “artères” principales du quartier sont en chantier. Pas de faux espoirs : ce n’est pas la fibre optique (nous en reparlerons).trente_chasseurjonc

Les connexions internet vont continuer à ramer en bas débit, mais réjouissons-nous : la pose des nouveaux lampadaires, plus esthétiques et générant moins de pollution lumineuse, est en cours rue des Gardes-Forestiers. Et la rue des Gardes-Champêtres a droit à une rénovation du réseau d’eau.

Du coup a surgi sur le trottoir un amusant panneau de limitation de vitesse à 30 km/h. Bizarre, car tout le quartier est en zone 30 depuis belle lurette. Le (bon) conducteur apercevant le panneau provisoire est censé rouler à 30 depuis près d’un kilomètre s’il vient de la route de la Wantzenau.

Alors quel est le message ? On pourrait comprendre que cela signifie “ne pas ralentir : vous rouliez à 30, eh bien continuez, ne vous formalisez pas des travaux !”.

Sans doute les entreprises de travaux publics disposent-elles d’un stock de panneaux 30 qu’il faut rentabiliser et d’un poseur de panneaux 30 qu’il faut occuper.

Si quelqu’un a une explication, merci de nous éclairer.

Note de la rédaction du Blog de la Robertsau : Bienvenue à Alain, notre nouveau correspondant du quartier Quartier Chasseurs Jonc.

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité

0 commentaires

  1. Richard
    13 novembre 2013

    Les deux artères principales sont bouchées ? C’est vraiment pas de veine !
    Quant à la signalisation, j’émets l’hypothèse – pour répondre à la question posée par l’article – qu’une part importante des interdictions/obligations ne servent pas la sécurité mais sont là pour couvrir juridiquement les municipalités et les entreprises. Je précise que j’approuve toutes les limitations de vitesse ! J’émets juste des doutes sur le nombre exagéré de panneaux de signalisation : les conducteurs n’arrivent pas à gérer toutes ces informations.

    (Post scriptum : C’est quoi cette histoire de bas débit ? Encore un retard technologique de notre chère Strasbourg ?? Merci de développer un jour.)

  2. Alain Kempf
    13 novembre 2013

    Pour le retard technologique et le bas débit : à la Cité des Chasseurs,le progrès s’est arrêté il y a plus d’un demi-siècle. Les bons vieux poteaux, les câbles électriques et téléphoniques égaient le paysage ; nous n’avons jamais connu la télévision par câble.
    Je vous narrerai prochainement nos déboires pour accéder à un débit internet digne de ce siècle.

  3. Alain Kempf
    19 novembre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *