Classement de la forêt de la Robertsau : y’a du boulot !

Classement de la forêt de la Robertsau : y’a du boulot !

Mardi 12 décembre se tenait une réunion à destination des associations pour présenter le projet de classement de la forêt de la Robertsau en réserve naturelle.

Publicité

Mardi 12 décembre se tenait une réunion à destination des associations pour présenter le projet de classement de la forêt de la Robertsau en réserve naturelle.

Le classement de la forêt est une bonne nouvelle pour la Robertsau. Il a été attendu par les associations depuis de très nombreuses années comme nous l’évoquions dans notre papier du 8 décembre 2017 (Classement de la forêt de la Robertsau : avis favorable du Conseil National de la Protection de la Nature). C’est un sujet sur lequel il y a unanimité… mais comme toujours, le diable se cache dans les détails.

Des détails pas si insurmontables que cela si l’administration optait enfin pour le dialogue, la concertation ; et améliorait ses présentations.

Comment louper sa réunion alors que tout le monde est (presque) d’accord

Nous avons de nombreuses fois sur le Blog de la Robertsau pointé que les administrations ne savaient pas communiquer vers le public. Non seulement elles ne savent pas, mais elles se mettent en difficulté, et cet amateurisme inquiète. Car le public présent était plutôt bienveillant au projet global.

Ça a déjà mal commencé, Christel Koehler l’adjointe à la ville en nature et ville nourricière de la Ville de Strasbourg est en retard, le chauffage du CINE est en panne et la salle est glaciale, l’écran de présentation est un timbre poste et les agents de la DREAL lisent mot à mot ce qui est écrit sur le diaporama, donnant le signe de marcher sur des œufs et ne pas vouloir faire d’écart.

Notons également deux grands absents qui n’avaient semble-t-il pas été invités : le Parc Naturel Urbain et le conseil de quartier. Oups !

Alors pourquoi classer la forêt de la Robertsau ?

Il s’agit de conserver et restaurer les habitats des forêts du Rhin, d’améliorer la connaissance des milieux, de protéger, de ne pas déranger la faune et d’éviter le morcellement des biotopes.

Une zone naturelle nationale à côté d’un PPRT

Jacques Gratecos président de l’Adir

C’est Jacques Gratecos le président de l’ADIR qui ouvre le bal des questions : “comment peut-on justifier la présence d’un PPRT à côté d’une zone naturelle ? ” S’en est suivi également un débat sur le statut de la route “EDF”.

Manque de dialogue avec les pêcheurs

La futur zone naturelle va avoir une conséquence importante : l’interdiction de la pêche sauf dans le Hellwasser et l’Ill.

Une position radicale qui a fait bondir les pêcheurs qui se sentent floués, comme Hervé Bub, dont nul n’ignore son amour de la nature et son travail pour la préservation des espèces

Hervé BUB

Les associations de pêcheurs de La Wantzenau étaient également présentes et n’étaient pas contentes :

Aujourd’hui l’État ne fait rien, et demain il viendra nous donner des leçons  !

disaient en cœur Denis Clauss et Clément Vix, élus à la Wantzenau.

Denis Clauss adjoint au maire de la Wantzenau

La tournure du débat, particulièrement mal maîtrisé, a fait réagir Bernard Irrmann :

Ce ne sont pas les pêcheurs qui ont fait le paysage, c’est le Rhin !  Le classement est un combat commun.

Bernard Irrmann

Marc Hoffsess, qui représentait Alsace Nature, a quant à lui tenté de calmer les esprits :

On est en face d’un défi : la crise de la biodiversité. Il nous dépasse. Chacun doit y apporter sa part. Et les vraies questions sont : qu’est-ce qu’on pourra faire ensemble, comment répondre au défi de gouvernance et comment faire en sorte que ce projet devienne un projet collectif ?

Christel Kohler adjointe au maire de Strasbourg, Ville en nature et ville nourricière

Pour l’adjointe Christel Koehler, le classement est une chance :

Il s’agit d’une occasion formidable pour la ville de Strasbourg de poursuivre les efforts commencés dans la forêt de Neuhof et Neudorf et de mutualiser les moyens. Sans oublier la pédagogie vers le public.

Il y aura deux enquêtes publiques. Le Blog a demandé la tenue d’une réunion (ce qu’à promis l’adjointe) et des moyens d’information modernes.

 

Inscrivez-vous pour recevoir la Newsletter du Blog de la Robertsau

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau