Concorde : un peu de baume sur les plaies

Concorde : un peu de baume sur les plaies

La manifestation des membres et sympathisants de la vénérable association gymnaste devait témoigner de leur désespoir. En définitive, elle a tout de même débouché sur un dialogue avec les représentants de la Ville qui promettent de trouver des solutions permettant à la Concorde de poursuivre ses activités dans de bonnes conditions.

Publicité

La manifestation des membres et sympathisants de la vénérable association gymnaste devait témoigner de leur désespoir. En définitive, elle a tout de même débouché sur un dialogue avec les représentants de la Ville qui promettent de trouver des solutions permettant à la Concorde de poursuivre ses activités dans de bonnes conditions.

Le cri de désespoir sera-t-il entendu ?
Le cri de désespoir sera-t-il entendu ?

Une cinquantaine de manifestants avaient bravé la pluie froide pour dénoncer “l’annexion” au profit de l’Ill Tennis Club voisin de la plus grande partie des terrains qui entourent le gymnase. Pour Viviane Boos, présidente de la Concorde, cela empêchera à l’avenir d’organiser le vide-grenier annuel qui procure une bonne partie des recettes de l’association. Les possibilités de parking sont également réduites et il sera difficile désormais d’organiser des activités en plein air.

Viviane Boos exprime ses doléances devant le staff municipal

Alain Fontanel, premier adjoint au maire et Serge Oehler, adjoint aux sports, se sont déplacés et ont admis que la communication de la Mairie vis-à-vis de l’association n’avait pas été optimale. Ils s’engagent à trouver des solutions à court terme pour sécuriser l’espace extérieur qui subsiste pour les gymnastes. En effet, pour l’instant seul un ruban de chantier le protège des engins qui évoluent à quelques mètres. Il est aussi envisagé de décaler l’un des courts de tennis prévus pour donner davantage d’espace à la Concorde. La mise à disposition d’un terrain agricole situé à l’Est, de l’autre côté des courts de tennis, est également à l’étude.

Et, promis, l’association sera prioritaire pour accéder à la salle Jeanne d’Arc, située près du Palais des Droits de l’Homme, lorsqu’elle aura été réaménagée ; mais cela prendra quelques années. Bref, les élus se sont efforcés de convaincre les gymnastes que la Ville ne les laissera pas tomber. À suivre…

bandeaureportage


Manifestation Concorde par blogrobertsau

Christine et Yvette, membres de la Concorde depuis plus de cinquante ans, sont nostalgiques de l’époque où l’association fonctionnait comme une grande famille, quand tout le monde était bénévole et qu’on faisait souvent la fête dans ce coin autrefois isolé. “Avec notre vieux gymnase entouré d’énormes installations ultra-modernes, on va se sentir comme encerclés”.

Dans quelques instant, percés par des cure-dents, les ballons éclateront !
Dans quelques instant, percés par des cure-dents, les ballons éclateront !
La Concorde est propriétaire de la salle. Une extension est désormais impossible.
La Concorde est propriétaire de la salle. Une extension est désormais impossible.

Photos: A. Kempf

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité