Démission des adjointes Souad El Meysour et Mine Günbay

Démission des adjointes Souad El Meysour et Mine Günbay

On savait bien à la Robertsau que la démocratie locale à la sauce Ries fonctionnait très mal, on vient d’en avoir la preuve aujourd’hui avec l’annonce surprise, ce matin dans les Dernières Nouvelles d’Alsace, de la démission de deux adjointes emblématiques. Souad El Meysour était adjointe à la Ville de Strasbourg en charge des médiathèques et…

Publicité

On savait bien à la Robertsau que la démocratie locale à la sauce Ries fonctionnait très mal, on vient d’en avoir la preuve aujourd’hui avec l’annonce surprise, ce matin dans les Dernières Nouvelles d’Alsace, de la démission de deux adjointes emblématiques.

souad_mine
Souad El Meysour et Mine Günbay

Souad El Meysour était adjointe à la Ville de Strasbourg en charge des médiathèques et bibliothèques municipales, de la lecture publique, de l’artothèque, du cinéma et de l’audiovisuel ainsi que conseillère eurométropolitaine déléguée en charge de la lecture publique et des médiathèques de la Communauté urbaine de Strasbourg. On se souvient qu’elle avait dû laisser sa place de vice-présidente de l’eurométropole suite à la défaite de Catherine Trautmann aux élections européennes de 2014.

Mine Günbay était adjointe à la Ville de Strasbourg en charge des conseils de quartier, des ateliers de projets, des ateliers urbains, des ateliers territoriaux de partenaires, du conseil des résidents étrangers, du conseil local de la vie associative, de la politique municipale en faveur des droits des femmes et de l’égalité de genre, membre de la Commission permanente et conseillère eurométropolitaine.

Dans un communiqué diffusé ce matin à la presse, les deux conseillères expriment leur déception vis à vis de la gouvernance mise en place par Roland Ries, mais surtout une colère sur le non respect des promesses vis-à-vis des Strasbourgeois :

Faisant le constat que les délégations qui nous ont été confiées sont vidées de leur contenu, que nous sommes empêchées de travailler dans des conditions normales et par respect pour le programme sur lequel nous nous sommes engagées, nous avons pris la décision de démissionner de nos mandats d’adjointes au maire et de nos fonctions de conseillères municipales et eurométropolitaines.

Afin de rester fidèle à nos principes et à nos engagements vis-à-vis des strasbourgeois.e.s, et faisant le constat de dysfonctionnements en matière de gouvernance, nous avons adressé le 21 avril 2016 nos lettres de démission (conformément au code des collectivités locales), au Préfet de Région ainsi qu’au Maire de Strasbourg.

Tout est ficelé avant le début de la concertation

Aujourd’hui, on comprend mieux pourquoi les ateliers de “concertation” et le conseil de quartier de la Robertsau ne fonctionnaient pas : les décisions sont prises avant qu’ils ne commencent.

Voilà qui confirme ce que nous disons sur ce Blog depuis longtemps : la démocratie n’est que de la communication, les décisions étaient pliées avant même l’ouverture de la moindre réunion. Un vide politique et un cynisme que les deux adjointes ont eu le courage de ne pas cautionner. Bravo à elles.

Une décision politique au sens noble du terme, pour une fois que le plan de carrière personnel n’est pas le seul guide d’élus, il faut saluer ce geste.

Le maire entendra-t-il le message ou va-t-il encore se murer dans sa tour d’ivoire de la place de l’étoile ? Pas sur qu’il comprenne le message, tout comme il n’avait pas su déjà à l’époque respecter sa promesse de ne faire qu’un seul mandat.

ensavoirplus

Sur le Blog de la Robertsau : 

Sur le site des DNA : 

ensavoirplusfin

 

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau