[entretien] Nicolas Messner : Strasbourgeois ambassadeur mondial des valeurs du judo

[entretien] Nicolas Messner : Strasbourgeois ambassadeur mondial des valeurs du judo

Nicolas Messner dirige Judo pour la Paix,  une antenne de la fédération internationale de judo. Portrait de cet ancien Robertsauvien qui aujourd’hui parcourt le monde en judogi.

Publicité
nicolas_messner (1)
Nicolas Messner à la Petite Orangerie le 12 mai / Photo EJ

Nicolas Messner est photographe. Le judo, il est tombé dedans quand il était petit avec son père Bernard qui dirigeait la fédération alsacienne de judo.

Pour lui, avant d’être un sport, le judo est une philosophie de vie. En effet, le code moral de ce sport créé en 1882 par Jigorō Kanō est plus important que la technique elle-même (voir Code moral du judo sur Wikipédia).

bandeaureportage


Nicolas Messner par blogrobertsau

Des liens forts avec le Burundi l’amènent avec son père et un groupe d’amis à développer le judo au Burundi  avec le projet “Peace and sport

Si, au départ, le projet avait principalement une vocation sportive, il a depuis étendu  afin d’utiliser les vertus du judo dans un pays «humainement» morcelé où les liens sociaux ont été rompus par la guerre civile.

10869717_10153223720568536_1130399693588757218_o
DR

Judo pour la Paix c’est l’occasion de soutenir des fédérations, de rapprocher les personnes, de former des enseignants avec un accent sur les valeurs, de développer la pratique féminine et bien sûr de soutenir matériellement et financièrement des projets. Ils interviennent uniquement dans les zones de conflits, post conflits ou de conflits sociaux.

Depuis, l’idée a fait son chemin, et maintenant c’est sous l’égide de la fédération internationale de judo que Nicolas Messner développe toujours en partenariat avec les fédérations locales des projets.

Quand on vient, cela donne un coup de booste à la pratique du judo et surtout une reconnaissance et du crédit pour le travail des fédérations comme l’année dernière au Yukon (Grand Nord Canadien) ou récemment à la frontière Syrienne.

10007498_10152275143258536_489011054_n
DR / IJF Media

Nicolas Messner parcourt maintenant le monde. Chaque déplacement nécessite près d’un an de préparation.

Nous n’imposons rien, et quand nous venons, c’est principalement à la demande des fédérations locales. J’aime travailler dans la confiance.

Judo pour la Paix intervient même en Alsace, avec l’opération 100 ceintures noires à l’Elsau et à Hautepierre avec l’ASPTT (voir document de présentation PDF). Un dispositif original où les professeurs de judo pouvaient assister au conseil de classe des élèves. Malheureusement l’opération est actuellement en  pause faute de financement.

Quelques jours après notre rencontre, Nicolas Messner a repris la route pour le Maroc pour les masters du judo, pour s’envoler ensuite pour la Zambie puis l’Océanie (Australie, Papouasie, Vanuatu, Nouvelle-Calédonie).

Mais dès qu’il revient en Alsace, il aime retrouver sa ville et particulièrement la Robertsau.

C’est l’une des premières choses que je fais quand je reviens d’un long séjour à l’étranger : je marche dans la ville pour reprendre contact avec mes racines.

Infatigable ambassadeur des valeurs du judo, vous pouvez suivre ses aventures sur son site Internet avec de magnifiques reportages photos.

A Nanjing en Chine / photo IJF Media
A Nanjing en Chine / photo IJF Media

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité