Inauguration de la ligne F : une occasion manquée

Inauguration de la ligne F : une occasion manquée

A partir du 29 août l’Eurométropole inaugure l’arrivée du tram F à l’entrée de Koenigshoffen. 3 stations pour un si grand quartier est-ce vraiment sérieux ?

Publicité

Le tram F ne concerne que Koenigshoffen… pourquoi en parler sur le Blog de la Robertsau ? Parce que cette ligne vient saturer un réseau principalement à ses deux noeuds : la place de l’Homme de Fer et la place de la république.  Et devinez par quelle place passe le tram E ? La place de la république. 

Comme nous l’avions déjà écrit “Tram Koenigshoffen : l’avis favorable est une mauvaise nouvelle pour la Robertsau” en juillet 2017 et en février 2017 “Le tram à Koenigshoffen concerne aussi la Robertsau

En choisissant de se raccorder à la ligne C, Roland Ries et Alain Fontanel ont manqué l’occasion d’alléger les noeuds de la place de la République et de l’Homme de Fer qui deviennent totalement insupportable tant il y a de trams, mais aussi qui surchargent le réseau et dégradent la vitesse commerciale (elle est passée de 24 km/h à 16 km/h).

Pourtant, si on avait écouté les associations de Koenigshoffen, il y avait là l’occasion de relier la Robertsau directement à la gare SNCF tout en allégeant les noeuds. 

La prolongation de la ligne C pourrait, à terme, être la première ligne à éviter les nœuds de l’Homme de Fer et de la place de la République qui sont totalement saturés et dont le cadencement atteint un seuil critique.

C’est ainsi que l’on pourrait avoir la première ligne qui partirait de la Robertsau pour contourner le centre-ville de Strasbourg et desservir les quartiers ouest, tout en pouvant se connecter vers le TSPO (Transport en Site Propre de l’Ouest).

Sans grande vision, et toujours à contretemps démocratique Roland Ries n’avait pas rechargé ses piles de ses Sonotones et donc n’écoutait personne que lui-même.

On donc droit à une complexification du réseau qui se retrouve dans la même situation que la Robertsau avec un tram qui flirte avec l’entrée du quartier sans et laissant le soin d’assumer les pots cassés à ses successeurs. 

On ne revient pas sur l’épisode où l’ancien maire voulait imposer le tram sur pneu. Une technologie qui est sur une voie sans issue. 

L’historique du dossier raconté à l’époque, avec humour, par le collectif Tram Koenigshoffen à l’époque. 

Signalons aussi le mécontentement des cyclistes, car comme à la Robertsau, l’aménagement s’accompagne de pistes cyclables, mais encore une fois mal pensées et qui compliquent plus la vie des vélos qu’elle ne résout de question. 

Mêmes méthodes, mêmes résultats….un manque de vision qui est une occasion manquée pour améliorer réellement le réseau. 

Lettre d’information

Exposition

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité