[insolite] Les candidats ne trouvent pas de salles pour leurs réunions

[insolite] Les candidats ne trouvent pas de salles pour leurs réunions

Le foyer St Louis ne loue plus sa salle pour les réunions de la campagne des législatives. Résultat : la Robertsau est privée de grande réunion publique. 

Publicité

Le foyer St Louis ne loue plus sa salle pour les réunions de la campagne des législatives. Résultat : la Robertsau est privée de grande réunion publique. 

Et oui, dans un grand quartier comme la Robertsau, il n’y a plus de salle pour les citoyens qui veulent se réunir et parler de l’avenir de leur pays. 

La paroisse catholique ayant décidé que le foyer ne serait pas loué pour les réunions de campagne électorale (certainement pour que le citoyen ne puisse pas venir constater de leurs yeux que le foyer est en très bon état) le Bar-Restaurant Tivoli devient LE LIEU à la mode. 

Ainsi Bruno Studer (La République En Marche) a fait le 31 mai une réunion dans l’arrière salle du Tivoli, c’est également le cas de Floriane Dupré (France Insoumise) et Georges Schuller (LR-UDI).

Réunion publique du candidat En Marche au Tivoli.

Où sont les salles ? 

Dans un quartier de plus de 25 000 habitants, voilà qui vient encore mettre de l’eau au moulin du collectif Un Cœur pour la Robertsau qui souhaite sauver ce lieu pour permettre le vivre ensemble alors que la Ville veut encore réduire le nombre de salles dans le quartier. 
Il y a bien l’Escale, mais pas facile d’y avoir une salle car elles sont très occupées (et c’est normal) par les associations. Le 119 rue Boecklin est réservé aux associations et d’ailleurs la ville pourrait l’inclure dans son projet de vente. (Voir notre billet : Grand jeu de domino urbain à la Robertsau : une conséquence folle si le foyer St Louis est détruit.)

Tout le monde cherche sa salle

Cette pénurie de lieux de rencontre ne concerne d’ailleurs pas que les politiques puisque les instances (Conseil de quartier, PNU, etc.) de la ville ont également beaucoup de mal à trouver des disponibilités et il n’est pas rare de devoir changer de dates à la dernière minute uniquement pour des raisons de planning de réservation. 

C’est le cas par exemple de la prochaine assemblée plénière ouverte aux habitants du Conseil de quartier qui devait avoir lieu le 13 juin et qui sera déplacé au 15 juin 2017 uniquement pour des problèmes de salles. 

Dans les interviews que nous faisons des candidats à la députation, quand nous posons la question du foyer St Louis, certains vont dire que c’est un sujet qui ne concerne pas le législateur, pourtant nous ne pouvons que constater que cela a des conséquences directes sur la vie démocratique. 

Notre interview de Georges Schuler que nous diffusons aujourd’hui est sur ce point sidérante. Nous savons qu’il a pu programmer ou faire des réunions publiques dans toutes les communes ou les quartiers de la circonscription… sauf à la Robertsau.

Mais quand nous lui posons la question du foyer St Louis, il se débine (on remarquera son changement TRÈS rapide de sujet quand on le met en difficulté sur ce point à 16’12”). 

Il a beau être “proche des gens” et en “48h chrono”, si sur une cause et ses conséquences, on n’est pas capable pour des raisons politiciennes de prendre une position courageuse… les électeurs jugeront ! 

En attendant, les Robertsauviens n’ont toujours pas de lieu pour le vivre ensemble…

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Tous nos articles sur les Législatives et sur le Foyer St Louis.

Publicité
Publicité