[Vidéo] La migration du réseau cuivre d’Orange vers la fibre a commencé à la Robertsau

[Vidéo] La migration du réseau cuivre d’Orange vers la fibre a commencé à la Robertsau

C’est une transition technologique majeure que l’opérateur Orange est en train d’entreprendre : la migration du réseau « cuivre » vers un nouveau réseau « fibre ». Reportage à la Robertsau.

Publicité

Si comme nous vous sillonnez les rues de la Robertsau, le bâtiment rue des Baillis vous a certainement intrigué. Que se cache-t-il derrière ses hauts murs gris et blanc ? Il s’agit d’un répartiteur téléphonique autrement appelé central télécom de l’Opérateur Orange. A l’occasion du début des travaux de la migration cuivre-fibre dans le quartier, nous avons pu y pénétrer. 

A l’intérieur des câbles, des câbles et encore des câbles car c’est ici qu’arrivent les lignes téléphoniques des Robertsauviens. Et 50 ans après avoir relié votre domicile avec des câbles en cuivre, l’opérateur historique est en train de migrer vers la fibre, avant d’éteindre définitivement l’ancien réseau à l’horizon 2030. Cette extinction sera précédée d’une fermeture commerciale des offres « cuivre » en 2025. En jargon télécom, on parle de « décommissionnement du cuivre » (essayez de placer le mot dans une conversation, vous impressionnerez).

Pour Orange, il s’agit de répondre aux « nouveaux critères de connectivité ». Dernière cette expression plutôt vague, ce cache de nombreux avantages : 

  • La fin d’un double entretien de réseau
  • De meilleurs performances pour les clients
  • Une meilleure réactivité en cas de panne
  • Un entretien plus facile
  • Un encombrement réduit

Nous vous proposons d’entrer dans le nœud de raccordement de la rue des Baillis à la Robertsau et de suivre Didier Liret, directeur des relations avec les collectivités locales en Alsace chez Orange, ainsi qu’Ismaïl Oubbih, Chargé de projets de Déposes Massives en Alsace à l’Unité d’Intervention Est d’Orange.

Vous allez découvrir l’intérieur de ce bâtiment technique et comment Orange procède à la migration du cuivre vers la fibre jusqu’au coffret de répartitions de votre secteur (dans cette vidéo c’est à l’entrée de la cité des chausseurs – joncs). 

Notre reportage à l’intérieur du nœud de raccordement : 

La migration est supervisée par l’ARCEP et vous pouvez consulter la page sur le site du régulateur (Fermeture du cuivre – Communiqué de presse) pour en savoir plus. 

  • La fibre sera utilisé pour la téléphonie fixe traditionnelle.
  • Cela ne signifie en aucun cas l’arrêt de la téléphonie fixe qui est également disponible sur la technologie IP.
  • Dans le cadre de ce projet l’offre de téléphonie fixe sera accessible sans obligation d’abonnement à une offre internet.

Ci-dessous les « anciens » câbles cuivres qui seront progressivement remplacés par la fibre : 

Ismaïl Oubbih, Chargé de projets de Déposes Massives en Alsace à l’Unité d’Intervention Est d’Orange

Le nouveau répartiteur téléphonique fibre de la rue des Baillis : 

Didier Liret, directeur des relations avec les collectivités locales en Alsace chez Orange

Bientôt…

Lettre d’information

Noël 2022

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité