La ville qu'on ne veut pas !

La ville qu'on ne veut pas !

Notre société va mal, et nous venons enfin d’en découvrir la raison : 20 km de trop. Les voitures roulent trop vite et voila la cause, l’unique cause du désordre ambiant. Allez, hop, tout le monde adopte la «sénateur attitude…» et on appuie sur la pédale de frein et d’un coup de baguette magique tous…

Publicité

Notre société va mal, et nous venons enfin d’en découvrir la raison : 20 km de trop.

Les voitures roulent trop vite et voila la cause, l’unique cause du désordre ambiant.

lavilleAllez, hop, tout le monde adopte la «sénateur attitude…» et on appuie sur la pédale de frein et d’un coup de baguette magique tous nos problèmes seront résolus, car enfin, quand la ville sera à 30 km, nous aurons enfin «la ville qu’on veut» si l’on en croit la propagande municipale. Du travail ? Du pouvoir d’achat ? Des emplois ? Rien de tout cela, le bonheur n’est dans la réduction de vitesse.

C’est effectivement caricaturale, mais pas tant que ça.

D’où est sorti ce projet ? Certainement d’un chapeau et l’on sent bien que toutes les raisons qui se cachent derrière cette opération politico-médiatique ne sont pas sur la place publique, mais cela est une autre histoire.

On veut apaiser l’espace public ? Pourquoi pas, mais force est de constater qu’on n’en prend guère le chemin.

Circuler en vélo, même à Strasbourg, c’est sport !

Est-ce qu’un cycliste aurait l’idée de stationner au milieu d’une route pour réparer une crevaison ? Pour faire une livraison ? Non, c’est ce que font quotidiennement les automobilistes, et pas seulement le quidam… les véhicules «officiels» (Ville de Strasbourg, CTS, etc.).

Il faut sacraliser les pistes cyclables et les trottoirs, ce ne sont pas des places de parking d’appoint ! La ville a tous les outils pour faire respecter la loi : on ne stationne pas sur un trottoir ! Pourquoi ne le fait-elle pas ?

A Strasbourg les vélos s’envolent !

Regardez un plan des pistes cyclables, c’est du morse ! Un petit bout par ci, un petit bout par là…. mais jamais de continuité !  Vous êtes tranquillement en train de circuler sur une piste quand elle disparait à l’endroit où vous en aviez le plus besoin… ou elle change de coté. Si vous souhaitez apaiser la ville, faites en sorte que les pistes, les trottoirs soient continus ! (Là encore, nul besoin de grand changement, la ville peut agir.. pourquoi ne le fait-elle pas ?)

La vitesse moyenne à Strasbourg n’est pas 50 km, mais certainement en dessous, ce qui rend ce projet finalement peu  pertinent et les zones 30 ne seront pas plus respectées demain qu’elles ne sont pas aujourd’hui.

Nous avons surtout besoin de cohérence ! Moins de lois, mais appliquons celles qui existent déjà !!!!!

La ville a été aménagée (y compris avec des réalisations très récentes comme celle du carrefour rue du Général de Gaule / Boulevard de la victoire et tram F un modèle du genre) uniquement pour la voiture,  un peu pour les transports en commun, le vélo et les piétons étant toujours la cinquième roue du carrosse.

Il est évident qu’il ne faut pas tomber dans le panneau de cette grossière opération médiatique.

La sécurité des piétons et des cyclistes n’est pas affaire de « scoop » ou de solutions toutes faites, mais d’une réelle volonté de respecter tout un chacun ce qui est loin d’être le cas comme nous pouvons le constater au quotidien.

Emmanuel Jacob

Lettre d’information

Exposition

Commentaires

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité