L'art de la "coupe" des Dernières Nouvelles d'Alsace

L'art de la "coupe" des Dernières Nouvelles d'Alsace

Les Dernières Nouvelles d’Alsace ont publié samedi 8 juillet la tribune des associations de la Robertsau sur le projet de bétonnage LANA. Problème, entre la version publiée et l’originale, on y trouve pas mal de différences ; le sens en a-t-il été changé ? À vous de vous faire une opinion.  Dans la tribune originale…

Publicité

Les Dernières Nouvelles d’Alsace ont publié samedi 8 juillet la tribune des associations de la Robertsau sur le projet de bétonnage LANA. Problème, entre la version publiée et l’originale, on y trouve pas mal de différences ; le sens en a-t-il été changé ? À vous de vous faire une opinion. 

La tribune publiée dans les DNA

Dans la tribune originale des associations ADIR, ASSER, CARSAN et PNU (que nous publions aujourd’hui) , et celle publiée par les DNA, les amateurs des “sept différences” seront ravis. Dans le jargon du métier, on appelle cela “caviarder” (expurger un passage d’une publication en le supprimant).  Il est parfois nécessaire de faire des coupes dans des textes trop longs, mais bon, en été, les journaux ne croulent pas sous l’information, et les modifications ont de quoi étonner.

Quoi, les Dernières Nouvelles d’Alsace seraient un journal d’opinion ? 

Titres : rien à voir 

Le titre original : “Pourquoi veut-on urbaniser un terrain pollué et inondable de la Papeterie LANA avec des immeubles de grande hauteur qui, de plus, ne s’intégreront pas dans l’environnement urbain de la Robertsau ?”. Celui des DNA : “Robertsau : un projet d’urbanisation qui fâche (encore)”. 

Le titre original est certes un peu long, mais il exprime parfaitement les propos qui vont suivre ; dans celui des DNA on revient à un simple projet d’urbanisation, comme si on allait construire une cabane au fond du jardin, avec en cadeau bonus le petit jugement “encore”. C’est vrai qu’ils sont embêtants ces habitants à prendre sans cesse la parole… C’est peut-être pour cela que la tribune est passée au statut de “courrier des lecteurs”.

Les noms ont disparu

Dans la tribune originale sont cités messieurs Rinaldi, Brinck, Fontanel et mesdames Trautmann et Dreyer… Seul monsieur Rinaldi aura le droit d’être cité dans les DNA. Une question de place ou de consommation d’encre certainement.

Une illustration et sa légende

Non contents de se fâcher encore, les Robertsauviens “crient à la bétonisation”, ils ne dénoncent pas arguments à l’appui, non, ils crient contre un projet “bucolique le long de l’eau”. Décidément ces Robertsauviens n’ont pas de goût.. Merci à la rédaction pour ce rappel.

© Dernières Nouvelles d’Alsace. Merci de ne pas crier SVP.

La conclusion à la trappe

Le meilleur pour la fin, bien entendu, avec la conclusion de la tribune qui passe à la trappe. Le “texte” publié par les DNA s’arrête à l’avant dernier paragraphe, et ne reproduit pas la conclusion que voici :

Vous refusez de voir le quartier défiguré ? Participez à l’enquête publique et manifestez, à votre tour, votre opposition ! Peut-être les réactions lors de l’enquête publique en cours feront-elles que dogmatisme et intérêt particulier d’un promoteur seront balayés. Mais, quoi qu’il arrive, les Robertsauviens resteront déterminés à défendre des solutions raisonnables.

Un détail effectivement. 

Les associations auraient mieux fait d’envoyer tout de suite leur tribune au Blog de la Robertsau, nous avons pour habitude de les publier en intégralité, nous. 

Sur le Blog de la Robertsau : 

[mappress mapid=”313″]

[themoneytizer id=”7926-16″]

Inscrivez-vous pour recevoir la Newsletter du Blog de la Robertsau

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité