Qui c’est le plus fort ? C’est le vert !

Qui c’est le plus fort ? C’est le vert !

La Robertsau est envahie par le béton, mais les constructions se sont adaptées au milieu. Résultat, la nature prend sa revanche.

On peut voir sur de nombreuses constructions “neuves” en forme de cubes, qui étaient d’un blanc immaculé, de grandes traces vertes.

C’est particulièrement vrai au quartier Renaissance près de la clinique Ste Anne.

Mousses ou champignons ? Est-ce que les promoteurs ont bien anticipé le fait qu’ils construisaient sur des terrains où l’eau est présente ?

En tout cas, moins de 10 ans après, ce n’est pas une très bonne pub pour les techniques modernes de construction… A-t-on construit trop vite ?

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus
Publicité
Publicité

2 commentaires

  1. Tilleul
    30 décembre 2017

    Sentier de l’aubépine, immeuble de qualité, on a aussi repeint au bout de 10ans cause traces vertes. On a utilisé une peinture anti truc-much qui fonctionne très bien, on est 12 ans plus tard… Mais on est entouré d’eau et ça reviendra…

  2. N.A
    4 janvier 2018

    Rue de l’Aubépine, nous sommes au bord de l’Ill pourtant les façades sont encore en bon état or le dernier ravalement date de 2006. Par contre il y a de la mousse sur les balcons.

    Ce qui me choque par contre sur les constructions modernes qui utilisent souvent beaucoup de parties en bois c’est de voir la façon dont celui ci vieilli. Au bout d’un ou deux ans il est déjà tout noir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *