Tram E : les travaux avancent

Tram E : les travaux avancent

Les travaux du Tram E avancent. La pose des rails est pratiquement fini, la pose des poteaux et de l’alimentation électrique sera la prochaine étape.

Publicité

Les travaux du Tram E avancent. La pose des rails est pratiquement finie, la pose des poteaux et de l’alimentation électrique sera la prochaine étape.

La percée du tram à la Robertsau a bien avancé et l’on commence à voir la dimension que cette extension prendra. 

On attend les arbres avec impatience, car pour l’instant, la “grande percée” est inondée de soleil et cela tape en été (en tout cas au moment où nous avons pris ces photos).

Autre constatation, le tram sera très proche des habitations, et cela va franchement changer l’environnement sonore des riverains. 

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Sur le Blog de la Robertsau : 

Tous les articles sur le Tram E 

Publicité
Publicité

22 commentaires

  1. tram tram quotidien
    17 septembre 2018

    Je travaillais rue Vauban quand la ligne de tram y avait été construite. Passée la période infernale du chantier, il me semblait que la rue était moins bruyante qu’avant car son remodelage (suppression d’une ligne droite à plusieurs voies) avait ralenti et diminué la circulation automobile.

  2. Gromit
    17 septembre 2018

    “L’environnement sonore” d’un tram n’est pas si important que ça. C’est en fait assez silencieux, en tout cas beaucoup moins gênant que le passage de voitures ou de bus et camions.
    Il faut arrêter de faire peur aux lecteurs avec des faux problèmes.

  3. Wallace
    17 septembre 2018

    Heu… Cette opposition systématique au tram commence à devenir très visible.
    Un tram est LARGEMENT moins bruyant et moins dangereux que des voitures !

  4. Christine GEILLER LEGROS
    17 septembre 2018

    Ben voyons, “faut arrêter de faire peur” aux gens ! Une rame de 50 tonnes qui roule (75 dB) toutes les 5/6 minutes, sauf entre 1 h et 4 h du matin* , “c’est assez silencieux” ! Ignorance ? Mépris pour les riverains et les petits enfants de l’école Adler qui verront le tram passer très près ?
    Si au moins ce tram allait être utile à de nombreux passagers. Mais, d’après les Services, ce sera un Robertsauvien sur 10* qui l’utilisera entre Boecklin et Escale et moins d’un Strasbourgeois sur 100* !
    Tout ça pour 35 Mo €*, et même 90 Mo€* avec 30 ans de frais de fonctionnement. Est-ce bien raisonnable ? Surtout en ce moment !
    Il est vrai qu’une majorité de Robertsauviens étaient plus que réservés sur cette extension**. Mais “on” a occulté leur avis !

    * source : dossier de l’Enquête Publique
    ** concertation de 2013 ; Enquête Publique de 2016

    1. Robertsauvien
      a répondu le 17 septembre 2018

      Madame Christine GEILLE,

      Quand vous parlez d’une majorité de Robertsauvien, vous parlez de qui exactement ?? Vous et vos copines à la retraite réfractaires au changement??

      A la Robertsau, il y’a aussi des jeunes dynamiques qui ont une vision en peu plus progressiste et moderne que la vôtre , ce tram c’est un plus pour le quartier, et la piste cyclable qui l’accompagne sera très appréciable.

      Arrêtez de jouer sur les peurs des gens avec l’ecole…

      1. C GEILLER LEGROS
        a répondu le 19 septembre 2018

        Monsieur (?) le Robertsauvien (?),

        Répondre par des invectives sexistes et antivieux à des arguments provenant de documents officiels (enquête publique de 2016) est indigne d’un débat démocratique.

        PS : les pistes prévues le long de cette extension du tram ne répondent pas aux normes recommandées pour la circulation sécurisée des vélos et des piétons.

        PPS : pour ses déplacements quotidiens, la mamy a sa carte Badgeo et combine TOUS les transports en commun. Pour les autres, elle utilise surtout le train et Blablacar. Et vous ?

      2. MOI
        a répondu le 21 septembre 2018

        On pourra jamais le savoir si c’est la majorité mais en voyant les commentaires, j’ai bien l’impression que c’est bien plus que la majorité contre le tram.
        Mais de toute manière, ça sert à rien de râler. C’est trop tard maintenant. On a la liberté de parler mais ça s’arrête là. Nos décideurs veulent que ça brille.

        J’ai la trentaine, je suis dynamique. Je vous invite à réfléchir sur la notion de progrès.

    2. Isabelle
      a répondu le 21 septembre 2018

      Je me réjouis de l’arrivée du tram jusqu’à l’Escale
      J’irai au centre ville en transport en commun avec cet équipement ce que je n’ai jamais fait
      J’ai 3 enfants adolescents qui eux aussi sont impatients de pouvoir l’utiliser pour aller à l’école et se rendre à toutes leurs activités plus rapidement
      Nous sommes nombreux à nous réjouir
      MERCI

      1. Jeannot
        a répondu le 22 septembre 2018

        Oui très heureux qu’un petit 10% s’y retrouve. Ravi pour cette minorité. Mon fils de 14 ans ado est à vélo ou bus. Bien moins chère que le tram. Et compte tenu des déchets radioactifs. Bien moins polluants.

  5. Rheinmuse
    17 septembre 2018

    “Est-ce bien raisonnable ?” Bien évidemment NON ! Notre quartier se trouvera coupé en deux, les vitres de l’école vont trembler (n’oublions pas l’existence de préfabriqués. …), les riverains quittent les uns après les autres (il suffit de se promener à pied pour découvrir les panneaux à vendre), comment a-t’on pu décider un projet pareil ?! Pour tous ces millions, on aurait pu en construire des pistes cyclables (sans longer un tram) en continu et injecter quelques fonds dans d’autres aménagements plus intelligents, mettre davantage de voies en sens unique, faire respecter le 30/h, empêcher les contournements des grands axes bouchés à travers les rues étroites pour se rendre à la déchetterie ou en Allemagne, pacifier toute cette circulation automobile infernale ….

    1. Zorro
      a répondu le 20 septembre 2018

      Il n’y qu’une seule façon de pacifier la circulation automobile : proposer des alternatives pour que les gens la prennent le moins possible.
      Tout ce qui ARRANGE les voitures, passé les premières semaines d’euphories, ne fait que les attirer et amplifier les problèmes, de façon absolument inéluctable et mathématique.

  6. Je suis Charlie
    18 septembre 2018

    Je suis heureux que le tramway s’enfonce dans notre quartier et vienne encore compliquer la vie des grincheux de tous bords !
    Non, il ne va pas “couper notre quartier en deux”, il va obliger les bagnolards à s’arrêter pour le laisser passer, génial ! Pour libérer la ville de la bagnole, il faut compliquer la vie des bagnolards, la règle est très simple, donc tout ce qui complique la vie des bagnolards est excellent. Vous en avez marre des bagnoles, votez tram, bus, vélo, zone 30, dos d’âne, ralentisseurs, rétrécissement de voie, plots, etc. !
    Alors, c’est pour quand la mise en service de ce tram ? Vite, je suis impatient.
    Vive le tram ! Vive le bus ! Vive le vélo ! Vive la marche à pied !

    1. Jesuischarlot
      a répondu le 22 septembre 2018

      Ouh la. Ça vole pas très haut ça.

  7. Marc ECKERT
    20 septembre 2018

    Un peu marre des propos excessifs de part et d’autre.
    Personnellement, je considère que le tram est un plus pour faciliter l’accès des habitants de la Robertsau au centre ville ou ailleurs. Tout le monde sait qu’on ne peut plus circuler et encore moins stationner en ville.

  8. René Bannwarth
    21 septembre 2018

    Bravo et merci M.Eckert d’apporter de la modération à ce blog, devenu la tribune libre de Charlie l’anonyme qui étale sa haine des Robertsauviens et des voitures à longueur de commentaires.

    1. Je suis Charlie
      a répondu le 24 septembre 2018

      A bout d’arguments, on se résout à attaquer les personnes… Vieux classique de la haine ordinaire sur les réseaux dits “sociaux”.
      Je me fais donc violence et choisis de rester “modéré” : toutes les études montrent que la seule, -je souligne : la seule – façon de fluidifier la circulation urbaine est de réduire la circulation automobile. Je dis bien : réduire, c’est-à-dire pas seulement ne plus augmenter, mais faire baisser le nombre de voitures en circulation. Notamment pour réduire les nombreuses nuisances dues à la colonisation automobile de la ville et pour permettre à d’autres modes de circulation, moins nuisibles, de trouver leur place. Donc, par déduction logique et “de bon sens”, tout faire pour rendre la circulation automobile plus difficile.
      Par tous les moyens.
      Du coup, l’arrivée du tramway dans notre quartier, qui va, en effet, couper la circulation automobile à chacun de ses croisements avec une rue, sert étonnamment bien cet objectif d’apaisement de la pression automobile.
      Même si ça peut vous choquer, oui, je m’en réjouis. Vous avez le droit de ne pas être d’accord, mais, de grâce, argumentez, montrez nous en quoi le tramway sera mauvais pour notre quartier et en quoi le fait qu’on continue de défendre la voiture individuelle à ce point est bénéfique pour notre qualité de vie.
      Je sais, vous êtes d’accord avec moi, sauf lorsque vous prenez le volant.

      1. MOI
        a répondu le 26 septembre 2018

        Ah si tout le monde pouvait vivre et travailler dans son village, quartier ou en ville. Faire ses courses avec son petit cabas à roulette à 200m de la maison…. On n’aurait pas ce débat. Mais c’est pas le cas. La France n’est pas aménagé comme ça. Pour la Robertsau, le bus est amplement suffisant. Après si vous avez des études d’estimation de fréquentation du tram, je suis preneur.
        Et je persiste, vos propos ne volent pas très haut. Attaquer les automobilistes ne sert à rien. Si vous voulez baisser la fréquentation auto, il faut revoir l’organisation du travail en développant le télétravail, moins centraliser les entreprises, garder des commerces de proximité et surtout faire des lieux de rencontre conviviaux pour éviter que les gens fuient la ville….Mais le Tram en ville, Hœnheim, Kehl… Là bravo, c’est rentabilisé.

        1. Je suis Charlie
          a répondu le 27 septembre 2018

          D’accord avec vous sur les effets néfastes d’un urbanisme par zone, ici le travail, là le logement, ailleurs encore le loisir…, tel qu’il a présidé l’aménagement de l’Alsace depuis 1945 : ça donne 5 millions de kms de déplacements domicile – travail en voiture par jour ! Et ça va continuer, puisque les élus strasbourgeois persistent et signent, dans la fuite en avant de la “métropolisation” de l’agglomération strasbourgeois : tout sur Strasbourg, les miettes pour les territoires alentours.
          Une catastrophe.
          Ceci dit, je tape sur les bagnolards, pas les automobilistes, nuance. C’est-à-dire celles et ceux qui n’imaginent pas pouvoir se passer de leur voiture, -leur bagnole, donc-, à aucun moment, sur aucun trajet, alors que, s’ils regardaient un peu le détail de leurs trajets, ils se rendraient compte que beaucoup peuvent se faire autrement qu’en bagnole, notamment tous les trajets intra-agglomération, mais aussi certains trajets domicile-travail. C’est une question de confort et de temps à remettre en cause, de recherche de transports dits “inter-modés” (train+tram+marche, par ex.), autant de changements qui leur paraissent inacceptables.
          Le “tout-voiture” des bagnolards est insupportable.

          1. MOi
            a répondu le 28 septembre 2018

            Les bagnolards sont le côté émergé de l’iceberg fondant. La véritable pollution est organisationnelle. Hyper bateau cargo, transport routier, déchets nucléaires (Tram)…
            De belles pistes cyclables ombragées, une diminution des logements inhabités (un relevé EDF par maison sur la robertsau serait édifiant) et une relocalisation générale serait une belle politique municipale.
            Pour le tram de la robertsau, car c’est le sujet, attendons de voir…

  9. Zorro
    28 septembre 2018

    N’empêche, bim, encore 2 jeunes arbres coupés le long de la zone de “demi-tour” du tram, après le terminus de Robertsau-Boecklin (les souches fraîches sont encore là, juste à côté de l’arrêt terminus du bus L1). Je sais pas ce qui se passe, là-bas, si la terre est empoisonnée ou quoi, mais les arbres crèvent très vite, et ceux qui sont encore debout semblent malingres et malades.

  10. Robertsauvien
    29 septembre 2018

    Par contre très déçus des dernières annonces du conseil municipal de Strasbourg qui annonce que finalement à cause de la saturation du noeud de l’homme de fer la Robertsau, le quartier archipel et les institutions ne seront pas desservis en direct en Tram à la gare. Ils annoncent un bus électrique pour le quartier d’affaire et les institutions européennes direct pour la gare, ira t il jusqu’au portes de notre quartier? Personnellement ça manque beaucoup un accès direct à la Gare avec de bonne fréquences de passage… Pour prendre ce trajet quotidiennement la L6 ou le Tram E impose une correspondance à République où halles pas très pratique.. Pour revenir au débat.. beaucoup de projet d’aménagement de tramway dans toutes les villes sont initialement critiqués.. mais après 5 ans, 10 ans d’utilisation sont très rarement regrettés.. le manque d’ambition est souvent regretté. Il faut la reconnaître l’ambition de la municipalité dans l’extension du D vers Kehl pour preuve c’est la ligne la plus fréquentée du réseau les samedis… Il faut aussi reconnaître le manque d’ambition dans l’extension vers la route des romains en évitant la gare et l’extension du E qui ne va pas assez loin il s’arrête à l’escale.. dommage! il y a encore beaucoup d’habitant après qui l’auraient souhaité pour leur déplacement quotidien vers le centre ville.

  11. Rheinmuse
    29 septembre 2018

    Pourquoi autant de polémique ?
    Mais c’est normal: et heureusement.
    Chacun a le droit d’exprimer son opinion.
    On verra bien à l’usage combien l’utiliseront in fine, ce fameux tram.
    Aux heures des établissements privés du centre ville, puis plus personne entre 9:00 et 16:00.
    Quelques étudiants, et encore ! Ils préfèrent le vélo.
    Et le mercredi pour les activités sportives et culturelles (mais dans ces cas-là il aurait été judicieux de prolonger la ligne jusqu’à l’ASL) et le samedi pour faire du lèche-vitrine en centre-ville. ….
    Une majorité de femmes, enfants et étudiants.
    Je n’en croise pas beaucoup qui le prennent pour aller travailler.
    Ah oui, les hommes préfèrent leur voiture.
    Les strasbourgeois ne se rendent pas à Kehl en tram pour la beauté des paysages mais uniquement pour leur pouvoir d’achat.
    Hélas, le nord de Strasbourg se rempli de résidences au détriment de la nature, parce que l’Eurométropole – la mal nommée – accepte sans régulation que les promoteurs profitent des taux bas des coûts de construction quitte à dénaturer le quartier.
    Qui ne sera plus vert.
    Cherchez où se niche le ver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.