Les petits détails qui font la différence

Les petits détails qui font la différence

Avec les travaux de la prolongation du Tram E, l’accès à la petite Orangerie est devenu compliqué. Rue Mélanie c’est presque impossible pour les poussettes, les personnes handicapées ; et difficile pour les cyclistes. 

Publicité

Avec les travaux de la prolongation du Tram E, l’accès à la petite Orangerie est devenu compliqué. Rue Mélanie c’est presque impossible pour les poussettes, les personnes handicapées ; et difficile pour les cyclistes. 

Juste à côté de la boulangerie Materne, entre la nouvelle ligne de Tram E, il y a l’accès à la Petite Orangerie. L’Eurométropole a mis sur cette nouvelle place qui sert de parking un revêtement de gravier. Rien de compliqué pour un véhicule à moteur, plus problématique pour les autres usagers de la rue et particulièrement ceux qui souhaitent se rendre à la Petite Orangerie. Enfin, ce qu’il en reste. 

Pour traverser cet océan de gravier, il faut avoir un bon mollet si vous êtes cycliste, car comme dans des sables mouvants, vous allez pédaler sur place. En revanche, c’est particulièrement complexe pour les parents avec une poussette qui sont obligés de faire cette traversée en marche arrière et quasi-impossible pour une personne en fauteuil roulant. 

Nous en sommes le miroir de votre quotidien. Et c’est à ce genre de détail que l’on peut voir la considération que l’on porte aux usagers strasbourgeois. Hélas, on ne peut que constater que, si tout est fait pour les voitures, rien n’est entrepris pour les piétons et les cyclistes…

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité