Un nouveau club à la Robertsau, et déjà beaucoup de membres !

Un nouveau club à la Robertsau, et déjà beaucoup de membres !

C’est sûr, on aurait d’ailleurs dû le savoir depuis longtemps, il y a un nouveau club à la Robertsau : le Garécommeunemerdophiles club de la Robertsau. C’est un peu dur à prononcer, mais c’est très facile de repérer ses membres actifs. Petite gloire pour le club de la Robertsau, avoir eu les honneurs du fil Twitter…

Publicité

C’est sûr, on aurait d’ailleurs dû le savoir depuis longtemps, il y a un nouveau club à la Robertsau : le Garécommeunemerdophiles club de la Robertsau. C’est un peu dur à prononcer, mais c’est très facile de repérer ses membres actifs.

jaimemegarer
© Super Dupont de Marcel Gotlib !

Petite gloire pour le club de la Robertsau, avoir eu les honneurs du fil Twitter de la CTS :

CTS_voiture

Si vous étiez dans le bus ce jour-là, vous savez maintenant à qui vous devez votre retard !

1 / Le diplomate… sans diplomatie

C’est sans conteste le grand gagnant du mois. Voici une jolie plaque verte (c’est pour mieux qu’on les repère à la Robertsau) qui réalise une figure rare et assez compliquée : 1 trottoir, 2 pistes cyclables et 2 passages piétons ! Attention, c’est une figure réservée aux professionnels après un entrainement sévère !

gcum_0616 1

2 / Le sans gène

Le Garécommeunemerdophile aime que l’on puisse admirer son œuvre. L’automobiliste ci-dessous a su choisir un endroit très fréquenté pour que de nombreuses personnes puissent s’extasier devant la performance. On a beau se garer comme des merdes, on a aussi son honneur à défendre.

gcum_0616 2

3 / Le provocateur

Il y a un bonheur à se garer comme une merde à côté de places de parking vides. Moins rare qu’on ne le croit, ce type de figure compte pour trois au compteur des amis des Garécommeunemerdophiles et permet de rejouer immédiatement !

gcum_0616 3

4 / Le populaire narcissique

Le samedi pendant les horaires du marché, se garer sur un trottoir où aboutissent deux passages piétons, devant une banque… et aller tranquillement au bistro admirer son œuvre ! Un pur délice.

gcum_0616 4

5 / Le fourbe

Il se gare comme une merde sans vraiment en avoir l’air. Ici chemin de l’Aubépine, on pourrait dire que ces voitures ne gênent personnes… sauf les piétons qui n’ont comme solution que de marcher sur la route. Une bien belle stratégie qui fait l’admiration des autres membres du club. Rajouter une figure surprise, quand on aura l’outrecuidance de vous faire une remarque, et ce sera l’extase !

gcum_0616 7

6 / Le professionnel

Et pour finir, un membre du club Garécommeunemerdophiles professionnel. Il se caractérise par son cri de guerre : “Je travaille moi” qui peut également se modifier en “vous n’avez rien d’autre à foutre ?”. Assez efficace, et particulièrement fier, le pro s’estime dans son bon droit, considère le code de la route comme un obstacle à son libre arbitre et juge sévèrement ses contemporains qui ne respectent plus rien. Il aime la paresse intellectuelle et ne cherchera aucune solution pour se faire discret. Un membre très respecté au sein du club de la Robertsau.

gcum_0616 8

ensavoirplus

Tous les articles Garés comme des merdes sur le Blog de la Robertsau. 

ensavoirplusfin

Lettre d’information

On vélorutionne le 26 avril ?

Mart O’Pickers en concert

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité