Les blogueurs sont dangereux pour… les puissants !

Les blogueurs sont dangereux pour… les puissants !

Prendre la parole et oser critiquer les puissants peut vous conduire directement en prison ! Nous exprimons notre solidarité avec  Mẹ Nấm une blogueuse condamnée par le régime communiste vietnamien pour avoir dit… ce qui se passait.   Les problèmes robertsauviens peuvent sembler n’être rien comparés à ce qu’endurent certaines populations. Nous sommes conscients que nous,…

Publicité

Prendre la parole et oser critiquer les puissants peut vous conduire directement en prison ! Nous exprimons notre solidarité avec  Mẹ Nấm une blogueuse condamnée par le régime communiste vietnamien pour avoir dit… ce qui se passait.

 

Les problèmes robertsauviens peuvent sembler n’être rien comparés à ce qu’endurent certaines populations. Nous sommes conscients que nous, nous avons une liberté, celle de pouvoir ouvrir notre gueule ; et nous ne la lâcherons pas!

Sur internet, elle est connue sous le nom de Mẹ Nấm, ou «mère des champignons». Mais pour la justice vietnamienne, Nguyen Ngoc Nhu Quynh est dangereuse. La BBC nous apprend ainsi qu’elle a été condamnée fin juin à dix ans de prison pour «propagande à l’encontre de l’État», après un seul jour de procès.

Le site nous explique qu’elle a «commencé en 2006 un blog pour attirer l’attention sur les injustices sociales et politiques, et exprimer son inquiétude sur l’environnement. […] Une de ses plus grandes causes concernait les dommages environnementaux causés par une mine de bauxite dans la région centrale du pays».

La jeune femme, qui aime se peindre un poisson sur la joue droite, a également écrit sur la mort de poissons, empoisonnés à cause d’une usine, de la brutalité policière, ou au sujet de l’intervention de la Chine dans le sud de la mer de Chine. Quartz explique que la police l’a décrite comme une femme «pessimiste, avec une vision unilatérale qui provoque une confusion au sein du public et affecte la foi du peuple [vis-à-vis de l’État]».

Elle a été arrêtée en octobre dernier, après avoir aidé une mère à aller voir son fils, activiste emprisonné.

Son avocat, Vo An Don, a expliqué après le jugement que Nguyen Ngoc Nhu Quynh n’a «admis aucun crime, expliquant qu’elle le droit à la liberté d’expression». De nombreux pays ont dénoncé le jugement et appelé le Viêtnam à reconnaître la liberté d’expression. La jeune femme, a encore quelques jours pour faire appel.

L’article complet à lire sur Slate.fr

À propos de droits de l’homme et de liberté d’expression, saluons la constance de la direction de la Foire Européenne qui a toujours le chic pour inviter des pays qui sont classés dans le bas du tableau de la liberté d’expression selon RSF.

Dans le cas présent, le Vietnam invité en 2013 est classé 175 sur 180 ! On constate que sur le terrain, fréquenter la foire européenne et l’esprit humaniste de la vallée rhénane à eu des effets “particulièrement bénéfiques”…. ! Quand on sait que le pays invité cette année est Cuba… les opposants préparent déjà leur sortie de prison ! 

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité