[Tribune] : La Ceinture Verte est définitivement liquidée, pouvez-vous en être fiers ?

[Tribune] : La Ceinture Verte est définitivement liquidée, pouvez-vous en être fiers ?

Déboutée par le cour administrative d’appel de Nancy, l’association ZONA a envoyé une lettre ouverte aux élus de la Ville. Un coup de colère et de blues….

Publicité

 

Denis Matter, président de l’Association Zona Ceinture Verte

Depuis des années l’association ZONA tente de sauver la ceinture verte de Strasbourg pourtant protégée par une loi. Mais face à la très mauvaise volonté de la Ville de Strasbourg, le combat du pot de terre contre le pot de fer est usant. 

D’après nos informations, l’association ne veut pas arrêter son combat, mais lance un cri d’alarme aux élus et au public pour avoir plus de soutien.

Lettre ouverte aux élus de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg. La Ceinture Verte est définitivement liquidée : pouvez-vous en être fiers ?

Par jugement du 8 juin 2017, la Cour d’Appel Administrative de Nancy a confirmé le mode de calcul allégué par la Ville des possibilités de construire sur les terrains destinés à la Ceinture Verte de Strasbourg et débouté l’association ZONA.

Depuis 30 ans, notre association se bat pour faire respecter ces lois votées pour permettre à notre population de disposer « pour l’hygiène et la salubrité publiques » d’espaces verts de qualité dans les anciens glacis militaires. Face à nous, les élus ont validé l’emploi de la totalité des moyens juridiques de la Préfecture, de l’Eurométropole et de plusieurs cabinets d’avocats privés, mais aussi depuis 2 ans un black-out complet et illégal sur la communication de tout document administratif relatif à ce sujet. Pouvez-vous en être fiers ?

Ce jugement permet à vos collectivités de revendre à des promoteurs à des prix de 25 à 40.000 € l’are les centaines d’hectares acquis 815 € l’are auprès de nombreux petits propriétaires sous l’emprise des lois des glacis pendant 68 ans entre 1922 et 1990 pour réaliser cet objectif d’intérêt public. Pouvez-vous en être fiers ?

Ce capital foncier unique en France destiné par la loi à des espaces naturels et de sport sera liquidé en totalité pour construire 114,6 hectares de SHOB au sol puisque c’est le potentiel constructible allégué par la Ville et validé par la justice. Vous pouvez comprendre ce que cela signifie : au rythme actuel de 10 hectares de SHOB construits entre 1990 et 2015, il faudra construire sans interruption pendant 287 ans (25 ans x 114,6 / 10) pour tenter d’épuiser ces droits à construire surréalistes.

Le maire et les adjoints, la direction générale des services et celle de l’urbanisme sont conscients que cela est impossible faute de foncier disponible car pour construire autant d’immeubles, il faudrait au moins 300 hectares de terrains libres et constructibles. Comme il reste au maximum 10 hectares constructibles, les constructions vont se développer sur les terrains de sport, les jardins familiaux, les parkings ou le long de l’autoroute A35, mais cela ne suffira évidemment pas.
Que restera-t-il de notre pauvre Ceinture Verte après le passage de ce tsunami de béton ? Quel sera demain le visage de notre ville ? Quel cadre de vie pour nos enfants et petits-enfants ? Pourrez-vous en être fiers ?

Pour notre association qui a employé toutes ses forces à défendre l’intérêt public, c’est la fin du combat, nos finances sont épuisées. Mais nous sommes fiers d’avoir tout tenté pour protéger ce capital de nature inestimable des appétits immobiliers et financiers décidément trop forts pour nous.

Merci à celles et ceux qui ont soutenu notre projet de Parc Naturel Urbain, c’est le seul moyen que nous avons pu mettre en œuvre pour protéger ce qui reste de la Ceinture Verte.

Denis MATTER, président de l’association ZONA, 16 juin 2017.”

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Zona – BP 40045, 67027 Strasbourg Cedex
https://www.facebook.com/CeintureVerteDeStrasbourg

Publicité
Publicité