Du cœur à la Robertsau

Du cœur à la Robertsau

Les 6 et 7 mars, les Restos du Cœur organisent leur Collecte Nationale. L’occasion pour le Blog d’aller à la rencontre des personnes qui animent la générosité dans notre quartier.

Publicité

« On compte sur vous !» Qui ne connaît pas cette fameuse phrase de Coluche qui donna naissance aux Restos du Cœur en 1985 ? Trente-cinq ans plus tard, les Restos sont toujours là, toujours indispensables et ils comptent toujours sur vous, y compris à la Robertsau !

Un vendredi matin, nous poussons la porte arrière de l’Escale et découvrons une fourmilière dans les sous-sols du centre socio-culturel : une quinzaine de bénévoles s’activent pour décharger les camions de l’entrepôt, remplir les frigos et congélos, empiler les conserves et préparer le café pour les personnes accueillies qui se présenteront un peu plus tard dans la matinée.

Le fonctionnement du centre Strasbourg Robertsau

Nous rencontrons d’abord Marie, la référente du centre d’activités de la Robertsau, qui nous en explique le fonctionnement. En période hivernale, le centre est ouvert deux fois par semaine, le jeudi et le vendredi matin contre une seule fois en période estivale. Ce sont environ 500 familles ou personnes isolées du quartier qui bénéficient de l’aide alimentaire des Restos du Cœur. Ces personnes sont majoritairement des familles originaires de la Cité de l’Ill et des étudiants résidant dans la cité étudiante du CROUS à l’entrée du quartier.

Chaque personne accueillie a une carte alimentaire adaptée à la composition de sa famille et peut choisir des aliments de différentes catégories permettant de préparer 6 repas équilibrés par personne dans la semaine. Les aliments sont présentés dans différentes salles : conserves, accompagnements et desserts dans l’une, pain, viande, poisson et produits frais dans une autre. L’espace étant limité les packs de lait, les fruits et quelques cagettes supplémentaires se trouvent dans un couloir.

Remerciements particuliers à la boulangerie Eckert qui fournit toutes les semaines du pain pour la distribution.

Pain et café sont prêts

Le centre de la Robertsau ne s’occupe théoriquement pas des bébés puisque le Resto Bébés du Cœur de Strasbourg se trouve au 13 rue des Frères Eberts. Néanmoins Marie conserve du lait infantile, des couches et d’autres produits bébés pour les mamans qui ne peuvent pas se déplacer facilement vers la Meinau. Quelques vêtements 1er âge, provenant exclusivement de dons locaux, sont également disponibles.


Quelques vêtements pour enfants provenant de dons individuels

La clef : une équipe soudée

“Les Restos, c’est comme Obélix, on tombe dedans”. Être bénévole n’est pas facile, nous explique Marie. “C’est très physique, on adhère ou pas”.
La clef, c’est l’équipe soudée : essentiellement des retraités, quelques personnes accueillies devenues bénévoles à leur tour, beaucoup de femmes. Michèle, Sabeha, Christine, Marcelle, Guy ou encore Fernand… tous et toutes sont là pour la même raison, aider ceux qui en ont besoin. Mais ce qui les fait rester, c’est l’ambiance, l’équipe, la bonne humeur qui règne. Nous en sommes d’ailleurs témoins, spectateurs d’une imitation de la reine mère saluant la foule du haut de son chariot de transport transformé en carrosse pour l’occasion !


Une partie de l’équipe de la Robertsau

« Mamy » est la doyenne, elle est là depuis 30 ans ! Astrid, elle, fait partie de l’équipe depuis une dizaine d’années. Habitante de La Wantzenau, elle considère les Restos du Cœur comme une école de la vie. Les personnes rencontrées sont démunies, la langue est parfois un obstacle mais on s’attache à chaque personne accueillie. “On les aime” nous confie-t-elle.

Françoise, quant à elle, est bénévole depuis un peu plus d’un an. Les Restos du Cœur pour cette maman au foyer, c’était d’abord le spectacle des Enfoirés qu’elle ne ratait jamais lorsqu’elle vivait en Allemagne. Alors quand elle s’installe à la Robertsau, c’est tout logiquement qu’elle choisit de venir prêter main forte au relais de son quartier. Par ce biais elle se sent utile. Évidemment, il y a aussi des moments plus difficiles : la grande souffrance qui entraîne parfois des sautes d’humeur voire de l’agressivité. Mais ces moments sont vite oubliés devant un thé marocain ou une spécialité locale, offerts en remerciement de l’immense travail accompli par ces bénévoles.


Préparation de la distribution

Comment les aider ?

Avec vos dons évidemment, mais pas seulement.
La Collecte Nationale aura lieu les 6, 7 & 8 mars (sauf en Alsace où elle n’a lieu que les 6 & 7 puisque nos magasins ne sont en théorie pas ouverts le dimanche). Tous les ans cette collecte permet d’offrir des millions de repas et est donc cruciale pour le fonctionnement de l’association. Mais cette collecte ne serait pas possible sans l’aide de tous les bénévoles qui se libèrent quelques heures, le temps d’un weekend.

À la Robertsau, deux supermarchés participent à l’opération : Auchan, rue de la Lamproie et Match, route de la Wantzenau. Ce dernier s’est joint au mouvement pour la première fois l’an dernier. Vous pouvez vous aussi vous joindre à ce mouvement en remplissant votre caddie un peu plus au moment de faire vos courses ou en devenant bénévole pendant une demi-journée (ou plus bien sûr!). Si l’idée vous intéresse, contactez-nous sur le Blog et nous transmettrons à l’équipe.


@source : Collecte Nationale des Restos du Cœur

Appel aux collectivités

Nous profitons aussi de cet article pour lancer un appel à la mairie (puisque nous savons que ce Blog a parfois l’oreille de l’équipe municipale… en place ou à venir 😉). Ce centre de la Robertsau est indispensable au quartier mais les conditions n’y sont pas optimales.
Tout d’abord car les camions ne peuvent pas accéder de plain-pied aux salles de distribution ce qui demande un effort physique important aux bénévoles.
De plus, les salles allouées à l’association sont partagées avec d’autres associations. Les denrées restantes doivent donc être rangées à la fin de chaque distribution pour être réinstallées au même endroit… le lendemain matin. Marie nous a d’ailleurs confié être là dès 7h du matin, avec l’équipe, pour pouvoir tout mettre en place pour le début de la distribution en fin de matinée.
Enfin, le centre manque d’un espace d’accueil et d’écoute personnalisé. Les restos du cœur, ce n’est pas uniquement de l’aide alimentaire, c’est aussi et surtout de l’humain. Une salle encombrée de cartons permettait jusque-là de recevoir les personnes pour leur inscription tout en écoutant leur situation mais il semblerait que cette salle ne soit bientôt plus disponible.


Déchargement des camions à l’arrière de l’Escale

L’Escale accueille les Restos du Cœur depuis plus de 20ans mais le lieu ne semble plus répondre parfaitement aux besoins de l’association aujourd’hui et malgré des échanges avec la Mairie, aucune autre solution n’a encore été trouvée. Alors message à nos élus : « On compte sur vous ! »

Les Restos en chiffre

En 1985 était lancée la première campagne des Restos du Cœur et 8,5 millions de repas avaient été distribués. 34 ans plus tard, les besoins des personnes démunies sont toujours là et les 73 000 bénévoles des Restos se mobilisent toute l’année pour y répondre, au sein des 2 013 centres que comporte l’association. Lors de la dernière campagne, ce sont 133,5 millions de repas équilibrés qui ont été distribués par l’association à 900 000 personnes accueillies (2018-2019).

L’association départementale du Bas-Rhin, ce sont près de 800 bénévoles qui se relaient pour venir en aide aux plus de 20 000 personnes accueillies du département au travers de :

  • 14 centres de distribution
  • Le Resto Bébés à Strasbourg
  • La Fringale, le restaurant ouvert toute l’année qui propose petits déjeuners tous les jours et environ 500 repas chauds les lundi, mercredi et vendredi pour les déjeuners
  • Le bus du Cœur où sont distribués environ 150 repas chauds le lundi et le mercredi soir
  • La maraude qui circule toute l’année sur Strasbourg le lundi soir ainsi qu’un dimanche par mois

Quelques chiffres pour les activités des Restos du Cœur du Bas Rhin lors de la dernière campagne 2018/2019 :

  • Plus de 13 000 personnes aidées
  • 2 181 000 repas servis
  • 29 000 aides d’urgence fournies
  • 112 000 repas chauds servis (Fringale, bus et maraude)

@source https://www.restosducoeur.org et https://ad67.restosducoeur.org

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus
Publicité
Publicité