Du linge et de l’humour

Du linge et de l’humour

Nous avons rencontré Thierry, propriétaire de quatre pressings à Strasbourg, dont celui de la rue Boecklin. D’où vient son inspiration marketing, souvent mordante, qui lui a valu d’être connu… jusqu’au Panama !

Publicité

La rencontre se passe au Joyeux Pêcheur, un jeudi midi enneigé (ben si, il y a parfois de la neige à la Robertsau). Thierry arrive avec un sac, estampillé de la marque Pressing Von Elsass, rempli de brochures, flyers et autres goodies illustrant plus de 10 années de campagnes publicitaires.

Nous comprenons rapidement que sa passion n’est pas vraiment le lavage à blanc ou à sec mais tous les jeux de mots qu’il peut trouver en rapport avec son métier. Coller à l’actualité avec des campagnes décalées, trouver des poissons d’avril crédibles ou chercher la provocation dans des slogans chocs : Thierry n’est jamais en mal d’idées ! Celles-ci se retrouvent ensuite sur les vitrines de ses pressings, ses camionnettes ou dans ses newsletters qu’il publie régulièrement pour les distribuer à ses clients.

Il nous explique que c’est une anecdote racontée par son père qui lui a donné envie de personnaliser ses devantures : un homme se promène à New-York et voit un magasin avec des montres en vitrines. Sa montre étant cassée, il décide d’entrer pour en acheter une nouvelle mais découvre en poussant la porte qu’il s’agit en fait de la boutique d’un circonciseur. Il interroge alors le commerçant : pourquoi mettre des montres si vous n’en vendez pas ? Réponse du commerçant : 

« que voudriez-vous que j’expose sinon ?».

Pour Thierry, le constat est un peu similaire : blanchisserie, retouches, lavage… pas très glamour et plutôt logique pour un pressing. Il décide alors de devenir plus original que ses concurrents et d’apporter de la gaité dans le quartier.


@Le Pressing von Elsass

Il décline ses idées sous toutes les formes : newsletters qu’il édite à 1000 ou 2000 exemplaires, calendriers, brochures. Ses clients apprécient et certains sont même collectionneurs parait-il ! Pour les dessins, il fait appel à des professionnels, le dernier en date étant Noam Sabbah, connu dans le quartier pour avoir transformé une armoire électrique en médicament rue de l’angle.

Actualité, provocation, caricatures ou calembours

Impossible de faire la liste de toutes les idées qui ont fusé. De son propre aveu, certaines ont un franc succès et d’autres sont des flops. La politique l’inspire régulièrement puisque chaque nouvelle élection est l’occasion de ressortir son slogan favori « Votez Blanc » toujours accompagné d’un visuel différent. Celle de 2007 lui a d’ailleurs valu un appel de Laurent Ruquier.

Les sujets d’actualité tels que l’affaire des caricatures ou le réchauffement climatique ; les rendez-vous sportifs comme les coupes du monde ou les JO ; chaque évènement trouve sa place pour quelques mois accompagné d’un jeu de mot, parfois provocateur.

@Le Pressing von Elsass

Pour la Coupe du Monde de Russie en 2018, il n’hésite pas à garer sa camionnette devant le Consulat de Russie mais celle-ci ne semble pas déranger outre mesure.


@Le Pressing von Elsass

L’affaire du Panama

L’ambassade du Panama en revanche, réagira fortement à une autre campagne du Pressing. L’affaire fait grand bruit puisque les médias nationaux la relaient et Thierry est sommé via une lettre officielle de l’ambassade de changer son slogan.

Après plusieurs échanges d’avocats, un voyage à Paris au frais de l’ambassade et une bouteille de rhum, l’affaire se terminera finalement bien pour tout le monde et surtout pour Thierry qui réalise un excellent coup de pub (non planifié au démarrage). Il en profite également pour faire son traditionnel poisson d’avril faisant croire que l’affaire le conduit jusqu’en prison.


@Le Pressing von Elsass

Du Panama à la Robertsau

L’humour c’est bien, mais le cœur du métier reste de nettoyer du linge. Le Pressing regroupe quatre boutiques dans Strasbourg. Celle de la Robertsau est créée en 2011 au 131 rue Boecklin.

Dans un quartier aussi résidentiel que le nôtre, il anticipe un marché suffisant pour un 2nd pressing (au moment de l’ouverture, un autre pressing, le pressing de la Robertsau, se trouvait au carrefour de la route de la Wantzenau et de la rue Boecklin).

Ses pressings ne se démarquent pas uniquement par leur dose d’humour unique mais également par certains investissements que Thierry effectue afin de proposer une offre complète à ses clients : machine à l’ozone, box ozone, etc.

Au pressing de la Robertsau sont en particulier disponibles un nettoyage à l’eau (plus écolo) et une calandre pour le repassage des draps ou nappes en urgence.

Et si vous poussez la porte, ce sont Corinne et Dominique qui vous accueilleront en costume traditionnel, en héroïnes de cinéma ou en professionnelles du lavage, tout simplement !


@Le Pressing von Elsass

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Sur le Blog de la Robertsau : 

Ailleurs sur le Web : 

Pressing Boecklin d’Oeil
131 rue de Boecklin 67000 Strasbourg
Téléphone : 03 88 21 59 95

https://lepressing.alsace

  •  
Publicité
Publicité