Forêt de la Robertsau : la contribution de Thierry Roos

Forêt de la Robertsau : la contribution de Thierry Roos

Nous publions ci-dessous la contribution de Thierry Roos dans le cadre de l’enquête publique sur la classement de la forêt de la Robertsau en réserve naturelle.

Contribution à l’enquête publique sur le classement de la forêt de la Robertsau en réserve naturelle nationale de Thierry Roos, conseiller municipal de Strasbourg.

Nous sommes très favorable à un tel projet qui verra protégée et sanctuarisée cette forêt des rives du Rhin, espace de biodiversité naturelle et remarquable typique des forêts du Rhin riche de sa faune particulière par ses batraciens nombreux et poissons du Rhin.

Ce classement devra prendre en compte de nombreuses interactions et composantes de vie de cet espace. La flore et la faune  seront protégées mais il convient de prendre en compte les espaces jouxtant la zone à classer. Ainsi la proximité de zones polluantes ou à risque ne peuvent être écartées de la réflexion.

La localisation du Port aux Pétroles classé comme zone à très haut risque jouxtant la zone doit être reconsidérée.  Ce classement doit être accompagné d’une politique à long ou moyen terme de délocalisation de cette zone industrielle. Rappelons qu’à la fin du siècle dernier, les assises des forêts du Rhin avaient décidé de la fin de l’industrialisation des espaces forestiers.

Cet espace industriel représente aussi un haut danger pour les habitants de la Robertsau et une entrave au développement urbain et au développement des voies d’accès et de contournement Est du quartier.

Il semble d’ailleurs que la route de l’Électricite longeant la forêt à l’est sera réouverte sur tout son long pour une activité industrielle ; des tests automobiles s’y déroulent actuellement, seront ils encore autorisés ? Cette route sera-t- elle un axe de circulation polluant la forêt ?

Il est précisé que les pesticides devront être limités, il doivent être interdits dans cette zone naturelle et proche des premières habitations.

Le périmètre de la zone à classer

Il conviendrait de réserver les espaces non bâtis en bordure de la zone pour la renaturation de la forêt. Ce périmètre défini dans les documents de l’enquête publique concerne la forêt actuelle, une politique de renaturation doit considérer les espaces non bâtis alentours. Ainsi, ce classement doit s’accompagner de mesures empêchant la conversion d’espaces agricoles en zone constructibles pour laisser la nature reprendre ses droits et la forêt retrouver son espaces d’origine pour le développement et la protection du biotope.
La reinondabilité du Canal des Français toujours en suspens devra être intégrée à ce projet pour y voir se développer les espèces aquatiques et une esthétique  du parc de Pourtalès et de la forêt.

Les activités humaines

Cet espace naturel est un haut lieu de la pratique de nombreuses activités sportives et récréatives : pêche, équitation, course à pied, vélo, marche, naturisme, pique-nique… il est primordial de ne pas entraver toutes ces activités chères aux Strasbourgeois tant pour leur santé que pour leur épanouissement.

Un groupe de travail et de réflexion devra alors poursuivre ses travaux.

Recevez cher monsieur, l’expression de mes meilleurs sentiments.

Thierry Roos

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité

Un commentaire

  1. Jean-Yves Philipps
    23 février 2018

    Le dernier paragraphe aiguillonne ma misanthropie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.