Le retour des princes de l'Eglise

Le retour des princes de l'Eglise

Qu’est-ce qui peut bien justifier que 10 curés de Strasbourg, dont celui de la Robertsau,  décident d’écrire au Maire de Strasbourg ? Plus de solidarité envers les chômeurs ? Les sans-abris ? Non vous n’y êtes pas… La ville ne leur donne plus qu’un sapin pour Noël ! On frise la guerre thermonucléaire. Les finances…

Publicité

Qu’est-ce qui peut bien justifier que 10 curés de Strasbourg, dont celui de la Robertsau,  décident d’écrire au Maire de Strasbourg ? Plus de solidarité envers les chômeurs ? Les sans-abris ? Non vous n’y êtes pas… La ville ne leur donne plus qu’un sapin pour Noël ! On frise la guerre thermonucléaire.

dna161114
La “Une” des Dernières Nouvelles d’Alsace du 16/11/14

Les finances de la collectivité ne sont pas folichonnes, nous le savons tous, c’est pourquoi la Ville a décidé de n’offrir qu’un sapin de 2 m par organisme et association. La collectivité fait un chèque de 50 000 € tout de même ce qui n’est pas rien. Une décision qui n’a pas plu, mais alors pas du tout, à 10 curés strasbourgeois qui ont écrit un courrier commun pour se plaindre au maire de Strasbourg. Parmi ces curés on retrouve Didier Muntzinger, le curé de la Robertsau.

Ils déplorent que « les dix paroisses de Strasbourg, dans le régime concordataire qui est le nôtre, soient considérées comme de simples associations » peut-on lire dans les Dernières Nouvelles d’Alsace du 16 novembre 2014. Que la décision soit annoncée de manière maladroite, certainement, mais de là à écrire au Maire pour se plaindre alors qu’ils bénéficient déjà TRÈS largement de la solidarité publique : salaires pris en charge par le ministère de l’Intérieur, très belles demeures comme presbytères, églises appartenant à la Ville (10 à Strasbourg, dont celle de la Robertsau).

presbythere_StLouis
Le presbytère St Louis à la Robertsau / Photo Blog de la Robertsau

Hasard du calendrier, au même moment, le curé de la Robertsau et l’évêque auxiliaire inauguraient en grande pompe un nouvel autel et un siège présidentiel à l’église St Louis ce dimanche. Nous avions reçu beaucoup de messages de paroissiens qui se plaignaient de ces dépenses somptuaires et inappropriées. Nous ne souhaitions pas en parler, car il s’agissait d’une affaire interne au fonctionnement de l’église financée par l’appel à la générosité du public.

autel
Photo Feuille du Lauch

Mais franchement, quel décalage…Oser râler parce que la ville souhaite mettre de l’ordre dans ce qui coutait 125 000 € et dont certains abusaient largement, alors qu’il y a dans notre ville de vraies priorités ! Dans quelques semaines va s’ouvrir la 30e campagne des restaurants du cœur, vous ne pensez pas que les centaines de milliers de personnes qui sont obligées d’y aller aimeraient avoir les conditions de ces pauvres curés ? Ont-ils lu le 19e rapport sur l’état du mal-logement en France de la Fondation Abbé Pierre ? 3,5 millions de personnes sont mal logées en France !

Ça nous a fait penser à la rencontre entre les représentants de la papauté et les franciscains  dans le film “Le nom de la rose” réalisé par  Jean-Jacques Annaud . On voit les franciscains (qui pronnent la pauvreté) avoir un débat théologique sur la pauvreté du Christ : possédait-il son manteau ? ? Les représentants du pape, très riches et puissants,  répondant : l’Eglise ne doit pas être pauvre.

En tout cas, à Strasbourg, les curés semblent avoir tranché ce débat.

Et on ne parle pas de la méthode. Les curés sont vexes de n’avoir eu qu’un courrier ? À la Robertsau, le curé ne répond JAMAIS à nos demandes de rencontre pour le projet du foyer St Louis et son avenir. Plus opaque que ça tu meurs…

nomdelarose2
Le représentant du pape face aux franciscains… © Le nom de la rose / JJ Annaud

ensavoirplus

Le 19° rapport sur l’état du Mal logement en France 2014 de la fondation Abbé Pierre

Les restos du coeur 

ensavoirplusfin

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité