Ouverture de Match le dimanche : coup de canif dans le contrat social

Ouverture de Match le dimanche : coup de canif dans le contrat social

Les DNA annoncent que Match souhaite ouvrir son enseigne de la Robertsau le dimanche matin, dès le 21 août 2016 ! En Alsace-Moselle, le droit local interdit l’ouverture des commerces le dimanche. Depuis deux ans il y a une exception à Strasbourg avec un arrêté du maire de Strasbourg autorisant les épiceries à ouvrir 3…

Publicité

Les DNA annoncent que Match souhaite ouvrir son enseigne de la Robertsau le dimanche matin, dès le 21 août 2016 !

En Alsace-Moselle, le droit local interdit l’ouverture des commerces le dimanche. Depuis deux ans il y a une exception à Strasbourg avec un arrêté du maire de Strasbourg autorisant les épiceries à ouvrir 3 h le dimanche matin.

dna_90816

La grande distribution s’agace de ce droit local qui l’empêche d’ouvrir le dimanche, et tente à tout prix de tester la résistance de la société par de réguliers coups de boutoir. Comme le rappelle l’article de Myriam Ait Sydhoum dans les Dernières Nouvelles d’Alsace du 9 août (Le droit local contourné), les supermarchés Match avaient déjà une ouverture à Niederbronn en 2015.

Petite épicerie de quartier : plus c’est gros, plus ça passe.

Pour justifier leur ouverture, la direction de Match s’appuie sur un arrêté municipal du 28 juin 2013, signé par le maire Roland Ries (le copain de Macron) :

L’ouverture des commerces d’épiceries et d’alimentation générale est autorisée les dimanches et jours fériés pendant une durée de trois heures le matin.

À l’origine il s’agissait de régulariser les petites épiceries de quartier, mais n’ayant aucun scrupule, le SUPER marché Match de la Robertsau saute sur l’occasion. Comme l’arrêté est mal rédigé, car il ne précise pas les surfaces, Match se considère, avec ses 2000 m², comme une petite épicerie d’alimentation !

match
Voici une petite épicerie de quartier…

Il y a quelques jours, à la sortie de Pokémon GO, nous avons lu beaucoup de commentaires d’adultes qui trouvaient que les jeunes “s’abrutissaient” avec le nouveau jeu de Nintendo, et de leur conseiller de faire d’autres activités intelligentes comme la lecture, le théâtre…  Et bien, que proposent aujourd’hui les adultes comme activité ? De prendre un Caddie et de faire leurs courses le dimanche. Vraiment pas glorieux.

Travail le dimanche : petit rappel de vérités qui dérangent

  • Une décision destructrice d’emplois

La concurrence déloyale imposée aux petits commerçants et artisans par les grandes surfaces entraînera la destruction d’emplois  dans le petit commerce.

  • Un effet économique nul

L’effet sur l’économie est nul, car l’ouverture du dimanche n’augmente pas ce que vous avez à dépenser. Au contraire, pour arriver à leurs fins, les coûts sont plus important pour les enseignes, donc moins de marge ou des prix plus importants pour vous. L’objectif étant en réalité de piquer des parts de marchés. Mais l’effet ne fonctionne que quelques temps, car la concurrence s’alignera…

  • Une fausse liberté pour les salariés 

Vous croyez vraiment qu’un salarié a le choix ? Quand on a un salaire bas, et que l’on vous propose de gagner plus et d’avoir un peu de récupération, c’est un faux choix. De toute façon, vous croyez vraiment que les salariés des enseignes de grande distribution peuvent réellement dire non et faire le poids face à leur patron ? Les fournisseurs se plaignent régulièrement des conditions terrifiantes des négociations, alors vous pensez, un salarié… !

  • Un modèle de société destructeur de lien social

Ces commerces sont déjà ouverts du lundi au samedi de 8h00 à 20h30, ce qui est une très grande amplitude horaire. En bénéficiant en plus du jour de solidarité, des dimanches ouverts à Noël… ça fait 318 jours ouverts ! Les quelques jours restant, la folie consumériste veut encore vous les prendre.

Nous pouvons témoigner que réunir des familles pour des moments partagés est de plus en plus compliqué. Si on vous prend le dimanche, ce sera quasiment mission impossible. Mais c’est aussi vrai pour la vie associative, l’accès à la culture, le sport, la détente, s’occuper de ses enfants, se reposer, jouer…

Il y a même une époque où le Parti Socialiste bas-rhinois défendait le dimanche férié… Tout comme les parlementaires de droite pour le respect du droit local. On vous conseille de lire cet article de 2008 : L’extension du travail du dimanche : une réforme inefficace sur le plan économique, dangereuse pour les salariés, néfaste pour la vie sociale !

dimanche PS67
Il fut un temps où le PS défendait le principe du dimanche pour vivre ensemble, qu’en est-il aujourd’hui ?

Manifestation le 21 août

Le coup de force de Match Robertsau vise à tester les réactions syndicales, sociales, politiques…  Si les réactions sont molles, se sera perçu comme une autorisation à aller de l’avant avec d’autres magasins.

Fort heureusement, les syndicats ont prévu de manifester le dimanche 21 août, comme le rapporte l’article des DNA :

“La CGT et la CFDT seront présentes dimanche 21 août sur le parking de Match, route de la Wantzenau, dès 8h30, pour sensibiliser les clients au moyen de tracts et banderoles :

« On veut informer sur l’importance du droit local. Demain c’est le 26 décembre qui va disparaître, ou le Vendredi Saint. Et la vie de famille, n’en parlons pas.”

ensavoirplus

ensavoirplusfin

Inscrivez-vous pour recevoir la Newsletter du Blog de la Robertsau

Suivez-nous !

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité