Parlons chiffons

Parlons chiffons

Dans les boîtes aux lettres de la Cité des Chasseurs, un tract rédigé en français approximatif nous appelle à déposer  nos vieux vêtements et chaussures sur le trottoir mercredi. En haut à droite, une petite carte de France tente de donner un caractère vaguement officiel à la chose. Qu’en est-il ? On nous indique que…

Publicité

Dans les boîtes aux lettres de la Cité des Chasseurs, un tract rédigé en français approximatif nous appelle à déposer  nos vieux vêtements et chaussures sur le trottoir mercredi. En haut à droite, une petite carte de France tente de donner un caractère vaguement officiel à la chose. Qu’en est-il ?

Vu dans nos boîtes aux lettres
Vu dans nos boîtes aux lettres
Le détail un peu louche
Le détail un peu louche

On nous indique que les articles collectés “seront réutilisés” ; par qui ? Le tract est signé par une entreprise “Pont Blanc” dont on ne trouve trace nulle part. L’adresse et le numéro Siret correspondent à un entrepreneur individuel à Koenigshoffen, dont l’activité est “récupération de déchets triés”. Il va donc revendre le produit de sa collecte à des entreprises de recyclage. Rien d’illégal ni d’infâmant. Les moins jeunes des lecteurs du blog se souviennent peut-être des chiffonniers-ferrailleurs qui sillonnaient la ville jusque dans les années soixante. Poussant leur carriole, ils criaient “lumpe, àlt iese, schokolà papier” (chiffons, ferraille, papier chocolat). Eux aussi gagnaient leur vie en revendant ensuite ces déchets.

Un chiffonier-ferrailleur du siècle dernier
Un chiffonnier-ferrailleur du siècle dernier

Mais nous pouvons aussi déposer ces vieux vêtements et chaussures dans les conteneurs “habit-box” répartis à travers la ville sur lesquels on lit “des emplois solidaires dans votre région”. Les logos KFB et Solibat renvoient à des entreprises d’insertion, l’une dans le Nord, l’autre à Strasbourg, qui emploient des personnes en difficulté chargées de la collecte et du tri.

02-Habit-Box
Un conteneur “Habit-box” à la Robertsau

Et n’oublions pas, notamment pour les articles encore portables, que de nombreuses associations et ONG ont besoin en permanence de dons de vêtements et chaussures : Emmaüs, la Croix Rouge, le Secours Populaire, Caritas/Secours catholique, etc. À vous de choisir.

 

 

Lettre d’information

Commentaires

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité