Pourquoi faire des vœux le jour d'un deuil national ?

Pourquoi faire des vœux le jour d'un deuil national ?

L’adjointe de quartier de la Robertsau n’est pas à une surprise près : dernière en date, elle a présenté ses vœux le jour d’un deuil national. Alors que la préfecture avait annulé, bien logiquement, ses cérémonies de vœux, cela n’a pas empêché l’adjointe du quartier de la Robertsau de maintenir son invitation le 8 janvier…

Publicité

L’adjointe de quartier de la Robertsau n’est pas à une surprise près : dernière en date, elle a présenté ses vœux le jour d’un deuil national.

voeux_2015 1

Alors que la préfecture avait annulé, bien logiquement, ses cérémonies de vœux, cela n’a pas empêché l’adjointe du quartier de la Robertsau de maintenir son invitation le 8 janvier au foyer Mélanie. Pas de quoi franchement se réjouir avec les attaques terroristes qui endeuillent la France ; on aurait pu reporter.

Mais il y avait peut-être un impératif électoral. L’accueil est fait par Kristel Koehler et Alain Fontanel qui ont été très souvent cités, et cela confirme par la même occasion leurs candidatures pour les futures élections départementales.

Devant une cinquantaine de personnes, associations, représentants des cultes, enseignants, politiques… l’élue va dresser une longue et pénible liste à la Prévert, la poésie en moins, pour justifier que cette municipalité s’intéresse à la Robertsau.

On y a quand même appris quelques infos :

  • Confirmation de l’arrivée de nouveaux commerces rue Boecklin
  • Projet d’un nouveau parvis rue de l’Ill (à 2 et 3 ans – projet pas encore financé)
  • Une zone 30 est à l’étude rue Boecklin, peut-être une zone bleue
  • Une piste cyclable rue de l’Ill (amélioration, pas création – NDLR)

Robert Grossmann, nouveau maître à penser

Robert Grossmann, absent, a été cité pas moins de 3 fois. Depuis que l’ancien maire délégué de Strasbourg a pris sa retraite politique, Nicole Dreyer semble avoir un nouveau maitre à penser, ce qui nous fait penser à cette phrase d’Edgar Faure “ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent…”.

En revanche, on n’a pas entendu parler du triste projet du foyer St Louis, des importants projets de constructions qui sont pourtant dans les cartons, de démocratie participative directe, de piste cyclable rue Boecklin, de circulation, de la Concorde… (Mais le Blog en parlera.) Le dossier géothermie a été évoqué pour signaler que le maire va s’exprimer dans quelques semaines avec peut-être une petite surprise.

Enfin, elle a confirmé la difficulté de financement de l’extension du tram E, en tapant sans vergogne sur le Conseil Général (oubliant au passage l’immense dette de l’État envers cette institution), très élégant devant Yves Le Tallec, présent, mais qui ne pouvait pas répondre.

A propos de transport en commun, Alain Fontanel, le président de la CTS, en a d’ailleurs profité pour montrer l’efficience de son réseau en venant dans… une voiture avec chauffeur. Les pratiques monarchiques d’un autre âge – ce n’est finalement que la version moderne de la chaise à porteur – ont encore le vent en poupe place de l’Étoile. On comprend mieux pourquoi le prix du ticket augmente.

Allez, pour finir sur une note d’humour, on vous conseille la lecture du site des amis d’Edgar Faure où vous trouverez de magnifiques citations, dont celle-ci : « L’immobilisme est en marche et rien ne peut l’arrêter. »

voeux_2015 2

ensavoirplus

Nicole Dreyer adjointe : la Robertsau punie…

ensavoirplusfin

 

 

 

 

 

 

Lettre d’information

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité