Amarob : pour une révolution du commerce de proximité

Amarob : pour une révolution du commerce de proximité

Alors qu’Amazon est devenu le bouc émissaire du commerce français, je proposais en début d’année 2020 un service pour les commerce de proximité : Amarob !

Publicité

En début d’année 2020, la Covid 19 n’était qu’une lointaine maladie. Aujourd’hui, après 2 confinements les dégâts dans l’économie sont réels, et le grand méchant loup semble avoir dans l’opinion publique un nom : Amazon. Il y a des raisons (fiscales par exemple)  mais c’est aussi un peu facile car si les Robertsauviens commandent sur ce site, c’est qu’il répond à de vrais demandes de services des consommateurs. 

J’avais écrit un article pour l’Echo de la Robertsau de l’ADIR (N° 275 – Mars 2020) qui justement portait une proposition pour maintenir le commerce de proximité : Amarob. Nous avons la chance d’avoir de très grand professionnel  qui proposent des produits de qualité, et qui depuis se sont mis à la livraison à domicile et au “cliquez – emporter”.  Tous les outils sont là pour monter en puissance de service : la taille du quartier, la qualité, le service…

Il me semblait important de repartager cette réflexion pour participer au débat. 

Des livraisons mutualisées ? Sympa non ?

Revoici-donc l’article écrit en début d’année, mais toujours d’actualité. 

“Observateurs attentifs de la vie du quartier, je ne peux que m’émouvoir des fermetures de commerces et ce malgré le dynamisme de l’association LaRob.com. Porté par l’ancienne adjointe de quartier et demandé par les commerçants, le projet de zone bleue devait être LA solution miracle pour résoudre tous les problèmes de circulation et d’attractivité des commerces. On voit bien que non. 

Amarob : pour une révolution du commerce de proximité

Les géants du commerce en ligne font de plus en plus partie de notre quotidien. Amazon, Rue du commerce, Fnac, CDiscount, Darty et bien d’autres permettent de commander en quelques clics quasiment tous les produits, de l’électronique à l’alimentaire. Et il faut dire qu’ils ne manquent pas d’arguments : large choix, commande 24h/24, réception rapide à domicile ou en point relais, et politique de retour souple. Le géant mondial Amazon installe même des armoires à distribution (par exemple sur le parking de Match Robertsau) pour que vous puissiez retirer votre colis à toute heure : mondial et local ! Commandé la veille, retiré quand vous rentrez du travail. La montée en puissance du service est indéniable. 

Pourtant, rien ne remplacera le service et le conseil d’un commerçant de proximité. Parce que, si vous pouvez choisir dans un immense catalogue, on peut vite s’y perdre et se faire prendre la main par les algorithmes.

Et si les commerçants de la Robertsau proposaient AMAROB ?

Nous avons la chance d’avoir à la Robertsau des commerces de très grande qualité et de pouvoir compter sur des professionnels engagés qui ont l’amour de leur métier. Depuis la création de l’association LaRob.com, une nouvelle dynamique est là et on sent un enthousiasme.

D’autant que, souvent, les commerces de la Robertsau sont au même prix, voire moins chers. Par exemple, une cartouche Brita est au même tarif sur Amazon que chez Sandrin Electricité.

C’est pourquoi je lance l’idée de créer un service novateur et pionnier : AMAROB. Si vous pouvez commander un produit à l’autre bout du monde, pourquoi ne pouvez-vous pas le faire à proximité ?

Amarob, ce serait le service de commande et de livraison des commerçants de la Robertsau. Commandez par téléphone ou sur un site Internet 24h/24 et cherchez votre produit à l’heure convenue, faites-vous livrer à domicile ou dans un local centralisé aux horaires élargis.

Si vous pouvez commander un produit à l’autre bout du monde, pourquoi ne pouvez-vous pas le faire à proximité ? (photo montage EJ)

Un site Internet avec une sélection de produits

Bien sûr, tout ne peut pas se commander sur Internet, mais on peut avoir une sélection de produits par commerce. Un service qui pourrait dans un premier temps concerner les personnes qui ont du mal à sortir de chez elle ou celles qui ont des horaires de travail compliqués. Amarob pourra très vite trouver sa place dans notre quotidien :

« Je veux commander une planchette apéro pour samedi ? ». D’un clic je peux choisir de la réserver auprès du commerçant de mon choix et indiquer mon créneau de retrait. Avantage, une meilleure visibilité ainsi qu’une gestion des flux pour les commerçants.

Dans un deuxième temps : un service de livraison

On le sait, le transport est facteur de pollution. Pourquoi ne pas mutualiser les énergies et créer un service de livraison local à l’échelle d’un quartier. Les livraisons se font maintenant en transport propre pour le dernier kilomètre au centre ville de Stras-bourg, preuve que cela est possible. Un service créateur d’emplois mais qui permettrait de faire du lien à l’échelle locale (Cité de l’Ill par exemple).

Une initiative qui pourrait être soutenue par le budget de la ville de Strasbourg (c’est-à-dire par nos impôts). On le voit par exemple avec les livrai-sons de repas, les clients sont prêts à payer le transport s’il y a une valeur ajoutée. Aucun doute, cela rencontrera l’adhésion des habitants.

Défendre le commerce de proximité, ce n’est pas une posture, c’est la vie d’un quartier, son dynamisme et la qualité de vie de ses habitants. Pour cela il faut innover et la Robertsau a toutes les ressources pour le faire.

Emmanuel Jacob

Article publié initialement dans l’Echo de la Robertsau 275 – mars 2020

Lettre d’information

La Robertsau en image

Covid 19

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Sur le Blog de la Robertsau : 

Sur le WEB : 

 

Publicité
Publicité