Ensemble, garons-nous comme des merdes !

Ensemble, garons-nous comme des merdes !

Voici l’image qui illustre parfaitement comment les véhicules considèrent les autres usagers de l’espace public : “Moi d’abord, les autres se débrouillent”. C’est encore plus grave quand il s’agit de véhicules de la ville de Strasbourg. Nous le disons depuis longtemps, se garer comme une merde est un acte culturel. Il est ancré en chacun d’entre…

Publicité

Voici l’image qui illustre parfaitement comment les véhicules considèrent les autres usagers de l’espace public : “Moi d’abord, les autres se débrouillent”. C’est encore plus grave quand il s’agit de véhicules de la ville de Strasbourg.

GCUM_ensemble 1

Nous le disons depuis longtemps, se garer comme une merde est un acte culturel. Il est ancré en chacun d’entre nous, et pour y remédier, il faut faire un (petit) effort.  Analyse d’une scène surréaliste vue l’autre jour près de la clinique Ste Anne avec ce magnifique camion poubelle.

Tout d’abord, il n’y avait personne à bord, pas de mot, pas de feux de détresse… rien. Ensuite, il y avait de la place ailleurs, donc pas de stationnement d’urgence. Le stationnement est volontaire, il fait beau, les panneaux sont visibles, l’excuse de l’étourderie n’est pas valable.

Le magnifique panneau ci-dessous est très clair :  arrêt et stationnement interdits. C’est-à-dire qu’un véhicule n’a même pas le droit de s’arrêter quelques instants, même pas pour déposer quelqu’un… Il fait également une promesse, celle de la mise en fourrière pour tous contrevenants.

panneu

Un peu plus loin, il y a un panneau d’interdiction d’usage de la voie pour tous les véhicules sauf les vélos.

Cela n’empêche pas ce camion poubelle de se poser à l’entrée de la piste cyclable, de s’affranchir de tout respect du code de la route et en plus de gêner l’accès à la clinique Ste Anne pour les piétons puisqu’il est aussi sur un passage piéton.

Ne parlons pas des cyclistes qui se voient totalement méprisés par un camion qui arbore le slogan “Ensemble agissons pour l’environnent”.

On rit jaune.

GCUM_ensemble 4

Comment un chauffeur d’un véhicule public peut-il sciemment se garer comme une merde à cet endroit, sans penser 30 secondes à la gène pour les autres usagers, à leur mise en danger en diminuant le champ de vision, mais également à l’image désastreuse qu’il donne de son employeur ?

Comment peut-il, avec autant de légèreté, faire fi de la réglementation, des panneaux qui pourtant ont été posés par ses propres collègues à la CUS ? On est reste les bras ballants.

Comment un professionnel peut-il s’affranchir du code de la route ? Est-ce que vous confiriez vos enfants à un transporteur qui ne respecte pas les limitations de vitesse ou les feux ?

GCUM_ensemble 2 GCUM_ensemble 3

ensavoirplus

Tous les articles Garés comme des merdes sur le Blog de la Robertsau

ensavoirplusfin

Lettre d’information

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité