Géothermie profonde : 300 personnes à la réunion publique de l'ADIR.

Géothermie profonde : 300 personnes à la réunion publique de l'ADIR.

La réunion publique organisée par l’ADIR a rassemblé près de 300 personnes jeudi soir dans la grande salle de l’Escale à la Robertsau. L’ADIR a fait le boulot à la place des élus… pas forcement rassurant. Après les salutations d’usage, Jacques Gratecos le président de l’ADIR rappelle que l’association n’est pas contre la géothermie. Mais…

Publicité

La réunion publique organisée par l’ADIR a rassemblé près de 300 personnes jeudi soir dans la grande salle de l’Escale à la Robertsau. L’ADIR a fait le boulot à la place des élus… pas forcement rassurant.

Geothermie Adir 1

Après les salutations d’usage, Jacques Gratecos le président de l’ADIR rappelle que l’association n’est pas contre la géothermie. Mais qu’après avoir étudié le dossier, rencontré les promoteurs, elle se montre très inquiète.

L’ADIR souhaite par cette réunion offrir au Robertsauviens, mais pas seulement, aussi à l’ensemble des Strasbourgeois, la pleine connaissance de la technique de la géothermie profonde pour qu’ils se fassent leur propre avis sur la question.

Geothermie Adir 3
Jacques Gratecos, Président de l’ADIR

Il passe la parole à Jean Daniel Braun, membre de l’ADIR, qui connait le dossier sur le bout des doigts. Doucement mais sûrement il va dérouler un argumentaire implacable. Avec pédagogie,  il expose minutieusement les différentes techniques de géothermie pour que l’on sache bien de quoi on parle, puis il  présente les projets dans la région, avant de faire un focus sur Soultz-sous-Fôrets qui est souvent cité en exemple. Il finira par le projet de la Robertsau en rappelant que personne ne sait à ce jour où Fonroche va forer et dans quelles directions iront les puits. Un représentant des associations allemandes était également là pour présenter leurs actions.

Au fur et à mesure de son exposé, on entend des murmures dans la salle qui s’étonne face aux inconnues et devant les risques exposés du projet à la Robertsau. Il faut dire que l’idée même de faire un forage géothermique profond au cœur du PPRT est quand même une idée particulièrement saugrenue quand on vous expose les aléas de cette technique. Jean-Daniel Braun conclura, un peu taquin, par une citation de Ségolène Royale, ministre de l’écologie :

“Les certitudes arrogantes assénées par les décideurs n’aident ni à réparer le présent, ni à préparer l’avenir… Le temps est à l’efficacité et à la morale de l’action publique.” Il est aussi “à l’association des citoyens aux décisions qui les concernent

Et d’empresser les autorités locales à mettre cette déclaration en œuvre… !

Geothermie Adir 8
Jean-Daniel Braun de l’ADIR

La séance des questions a été l’occasion de constater que le déficit démocratique est bien réel. Le projet de forage au cœur d’un PPRT est assez antérieur, et jamais les autorités (préfecture, industriels, mairie, CUS…) ne sont venues devant les citoyens pour l’exposer. D’autant que le temps presse puisqu’on annonce l’enquête publique pour janvier 2015, c’est à dire demain.

On a bien vu Robert Herrmann (voir billet “Géothermie profonde à la Robertsau : tiens, tiens, les lignes semblent bouger“), mais n’est-il pas déjà trop tard ? Un habitant de l’Esplanade indique que la CUS souhaite profiter de la chaleur de forage pour son quartier. Dès lors, les dés ne sont-ils pas jetés  ? Car c’est peu dire que l’assistance comptait sur l’enquête publique pour que son  avis soit pris en compte.

Parmi les personnes présentes, le nouveau Maire d’Oberhausbergen, également concerné par un forage, Yves Le Tallec, très remonté contre le projet et Thierry Roos ; mais également Christelle Koehler, l’adjointe de la Ville, dont les prises de paroles ont été peu convaincantes. Absences remarquées, et souvent citées, de Catherine Trautmann qui a autorisé le forage au Port Autonome et de Alain Jund.

Le réunion publique sera dans les prochains jours en ligne sur le site de l’Adir (http://www.adirobertsau.eu) en podcast.

Geothermie Adir 7

ensavoirplus

Géothermie profonde à la Robertsau : tiens, tiens, les lignes semblent bouger

Interpellation de Thierry Roos au conseil municipal sur les projets de géothermie à la Robertsau

Projet de géothermie profonde à la Robertsau : au nom du developpement durable, peut-on rajouter une couche de risque dans une zone à risque ?

L’Echo de la Robertsau n° 254. L’ADIR entre stupeur et tremblements

Géothermie, le Conseiller Général du canton de la Robertsau interpelle le préfet

ensavoirplusfin

Lettre d’information

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité