Navette de la Robertsau : à l’heure de Flex’hop, est-ce bien utile de la maintenir ?

Navette de la Robertsau : à l’heure de Flex’hop, est-ce bien utile de la maintenir ?

À chaque fois que l’on croise la navette de la Robertsau, elle est vide. Désespérément vide. Alors que la CTS développe de plus en plus son offre à la demande Flex’hop, n’est-il pas temps d’arrêter de la faire tourner à vide ?

Publicité

La navette de la Robertsau est une exception dans le réseau de la CTS : elle est unique. L’ancienne municipalité de Roland Ries et d’Alain Fontanel (président de la CTS à l’époque) avait comme projet de la supprimer. Une mauvaise idée à la veille de la campagne municipale qui avait mobilisé plus de 700 signataires pour demander son maintien. Pour éviter les problèmes, l’ancien maire avait maintenu la navette pour une année supplémentaire. 

Le Blog de la Robertsau signalait déjà à l’époque la vision à courte vue de la CTS : 

On peut comprendre la satisfaction des pétitionnaires, mais on a du mal à comprendre la logique. Soit la navette rendait un service et alors il ne fallait pas la supprimer, soit elle n’avait pas sa place dans la nouvelle organisation du réseau bus-tram et donc il fallait la supprimer (d’autant que cela génère des frais pour la collectivité).

En fait, il s’agissait surtout pour la CTS de supprimer ou de réduire les lignes parallèles au TRAM, pour forcer la fréquentation de l’équipement qui a couté bonbon et dont la rentabilité est loin d’être évidente (on y reviendra).

Pour rappel, la navette de la Robertsau part de la station de tram Boecklin (anciennement le terminus du tram) jusqu’à la Clinique Sainte-Anne (Robertsau – Renaissance). Ses rotations sont de 30 minutes de 6h00 à 21h30. Il ne s’agit pas de véhicules de la CTS, mais d’une délégation à une entreprise privée. 

Son principal avantage est de permettre aux usagers du tram d’accéder directement à la clinique Sainte-Anne (depuis l’arrêt Robertsau Boecklin) , et de circuler dans la rue Kempf. 

Aujourd’hui, il existe Flex’hop

Flex’hop, permet de « boucher les trous du réseau ».

Le service de transport en commun sur réservation complète l’offre bus/tram de la CTS et simplifie votre quotidien en multipliant les possibilités de liaisons directes entre plus de 300 arrêts situés au sein d’une large zone de 25 communes incluant les zones d’activités et industrielles. Flex’hop offre la possibilité d’effectuer des trajets libres entre deux arrêts lorsque les lignes régulières de bus et de tram ne le permettent pas ou lorsque les arrêts ne sont pas desservis par ces lignes régulières à certaines plages horaires. Pour l’utiliser, il suffit de réserver ! 

En fait, Flex’hop, c’est exactement ce qu’il faudrait pour la Robertsau qui est géographiquement l’un des plus grands quartiers de Strasbourg. On ne peut raisonnablement pas mettre des lignes de bus partout, mais on peut comprendre le besoin légitime des habitants de pouvoir utiliser les transports en commun pour se déplacer.

La carte de développement de Flex’hop. S’il y a bien des points de connexions à la Robertsau, le service n’est pas possible intra-Robertsau. @Image CTS

L’année supplémentaire est largement dépassée

La navette avait initialement prolongé pour un an supplémentaire en…2019. Roland Ries a eu la délicatesse de laisser la nouvelle équipe gérer le dossier qu’il n’a pas eu le courage de traiter.

Une pétition avait été lancée pour demander la pérennisation de la navette, avec un peu moins de succès (100 signataires – voir l’article Une pétition pour pérenniser la navette de la Robertsau).  Alors, on va être honnête, cette ligne est certainement fréquentée par des personnes qui doivent la trouver très pratique, et nul doute qu’elles se manifesteront à la publication de cet article, cela est totalement légitime. 

Nous avons d’ailleurs demandé les chiffres de fréquentation à la CTS ainsi que son coût pour la collectivité pour éclairer le débat*, mais on verrait bien une extension du système Flex’hop comme solution sur la Robertsau ou sur une partie de la Robertsau, comme la Cité des Chasseurs, le quartier entre Renaissance et la rue Mélanie, le Doernel.

*suite à notre demande de chiffres de fréquentions la CTS nous a répondu : « Afin d’obtenir les informations demandées, je vous demanderai de bien vouloir vous rapprocher du service Déplacements de l’EMS » sans indiquer un contact. La démocratie locale et la transparence sont en marche ! Mais on ne lâche pas l’affaire ! 

 

Bientôt…

Lettre d’information

Noël 2022

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité