[Reportage photo] Le parc de Pourtalès dans la magie de l’hiver

[Reportage photo] Le parc de Pourtalès dans la magie de l’hiver

Virginie s’est laissée émerveiller par les sublimes paysages qu’offre une promenade dominicale dans les petits chemins du Parc de Pourtalès. Doudoune et moufles obligatoires, mais une balade magnifique à découvrir.

Publicité

L’année 2020 a débuté sous le givre. C’est sous un ciel opaque que l’on a eu envie de prendre l’air, de (re)découvrir le Parc de Pourtalès et ses œuvres mais aussi de vous faire partager ce qu’on a vu.

Le Parc apparait au XVIIIe siècle. Il a depuis régulièrement évolué pour devenir celui que l’on connait aujourd’hui. Un lieu de nature aux portes de la ville. On aime s’y promener pour profiter des arbres, de ses petits sentiers, du calme.


Il faut aussi prendre le temps de s’arrêter et de s’attarder sur tous les petits détails qui n’attendent que notre regard.






Au détour d’un sentier, on se rend compte qu’on n’est pas seul à prendre l’air.

Pourtalès, c’est avant tout son château ne l’oublions pas.

Le Parc abrite également des pièces d’art contemporain, plus ou moins faciles à voir, installées par le CEAAC et pour certaines depuis la fin des années 80.

Genius Loci, de Guilio PAOLINI, dont la pose nous donne envie de lire par-dessus son épaule. Le plan qu’il regarde représente d’ailleurs le Parc.


The Browler, le lapin à la silhouette bondissante.



Il Bosco guarda e ascolta, 7 oreilles de bronze déposées aux pieds des arbres. Pour nous rappeler peut-être de prendre le temps d’écouter la nature.


Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre le printemps pour faire la même promenade et redécouvrir le parc et ses merveilles sous un nouveau jour.

Lettre d’information

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité