Un permis de construire pour la maison paroissiale signé Alain Jund

Un permis de construire pour la maison paroissiale signé Alain Jund

Le grand “démocrate” Alain Jund vient de signer le permis de construire de la maison paroissiale. Faisant fi avec cynisme de toutes les contestations en cours. La démocratie ne sort pas grandie.

Publicité

Le grand “démocrate” Alain Jund vient de signer le permis de construire de la maison paroissiale. Faisant fi avec cynisme de toutes les contestations en cours. La démocratie ne sort pas grandie.

On entend beaucoup le vice-président de l’Eurométropole sur le dossier du Grand Contournement Ouest (voir dans l’article des DNA : Les anti-GCO veulent mobiliser à Strasbourg). Alain Jund fait partie des élus à la tête de la contestation contre le projet des années 70 du grand contournement ouest. On serait presque susceptible de “saluer son courage” d’aller contre le courant, mais force est de constater qu’il adopte les mêmes comportements qu’il dénonce dans l’affaire du foyer St Louis. 

Alors que deux recours ont été déposés au Tribunal Administratif de Strasbourg, l’un contre le décret du préfet autorisant la vente du foyer St Louis, l’autre contre le permis de construire – démolir du foyer, voici que la ville vient d’autoriser le permis de construire de la maison paroissiale dans le jardin qui jouxte l’église St Louis. 

Une position qui fait d’ailleurs réagir l’opposition municipale sous la plume de Pascal Mangin : 

la semaine passée : un collectif anti-GCO doit s’implanter à Strasbourg. Ce collectif s’est réuni pour la première fois. L’animation de la soirée est en partie confiée à Alain JUND, Adjoint au Maire et Vice-Président de l’Eurométropole.  Deux collectivités dont les exécutifs soutiennent, certes tardivement, le projet de contournement routier de notre ville.

De logique en politique, de nombreux exemples démontrent qu’il n’y en a pas toujours. Nous pourrions donc presque pardonner au Maire de ne pas tenir ses troupes, et à ses troupes d’oublier la loyauté et la discipline.

© Icade promotions

Tout comme nous le dénoncions dans notre billet  “La paroisse St Louis joue-t-elle au casino avec l’argent des Strasbourgeois ?“, les promoteurs de ce projet semblent faire fi des recours, et tentent de mettre devant le fait accompli. Même si les recours des associations sont positifs, les bâtiments seront construits, l’argent dépensé… Toujours la loi du plus fort pour reprendre la campagne sur la démocratie locale de la Ville de Strasbourg. 

© Icade promotions

Le jardin va disparaitre

Dans son projet de nouvelle maison paroissiale (rappelons que la paroisse a DÉJÀ un foyer…), le conseil de fabrique prévoit  un bâtiment de 550 m2 avec une salle polyvalente, un office, deux petites salles d’activités pour près de 300 personnes, des toilettes et des locaux de rangements. Le stationnement des véhicules est prévu sur l’espace public… Il parait que les utilisateurs actuels du foyer s’y rendent à pied et en vélo. 

© Icade promotions

Accès par la rue Charles de Foucauld

Comme on peut le voir sur ce plan, la circulation de la rue Charles de Foucauld va bien augmenter puisque l’accès de cette maison paroissiale va se faire depuis la rue Jeanne d’Arc et la rue Charles de Foucauld. Rajoutez la maison des scouts… ça va être sympa pour les voisins. 

© Icade promotions

Un mépris des habitants qui va faire réagir

Que va faire le collectif “Un cœur pour la Robertsau” face à ces deux provocations ? Il y a fort à parier qu’il va réagir. L’absence de concertation sur ce dossier, plus le mépris cynique “de faire comme s’il n’y avait pas de recours” est particulièrement insupportable.

Il parait que l’on veut faire un nouveau pacte avec les citoyens ?

Lettre d’information

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité