Kaysersguet : saison 2 !

Kaysersguet : saison 2 !

“Kartier Nord a organisé dès septembre 2010 des expositions d’artistes dans le pavillon vitré situé dans le parc du Kaysersguet se proposant de faire découvrir au public la création dans ses aspects contemporains. Alors que les contenus à apporter au futur “lieu d’Europe” sont encore à un stade d’ébauche, l’association a le plaisir de renouveler…

Publicité

“Kartier Nord a organisé dès septembre 2010 des expositions d’artistes dans le pavillon vitré situé dans le parc du Kaysersguet se proposant de faire découvrir au public la création dans ses aspects contemporains.

Alors que les contenus à apporter au futur “lieu d’Europe” sont encore à un stade d’ébauche, l’association a le plaisir de renouveler son invitation faite au public de venir y rencontrer artistes et œuvres de création.

Par ce nouveau programme d’expositions et de concerts, nous voulons inscrire en quelque sorte la marque d’un lieu vivant, d’un laboratoire animé d’une pensée créatrice. Cette ambition nous paraît centrale au regard de la vocation européenne et culturelle affirmée par la ville.

Avec une détermination intacte nous avons réitéré auprès de la mairie la proposition de nous associer à la réflexion et de continuer à apporter au projet l’étendue de nos idées. En effet, la maison de l’Europe ne saurait se résumer à la seule fonction d’informer sur les institutions européennes et leurs mécanismes.

Nous voulons contribuer à faire en sorte que les robertsauviens et plus largement l’ensemble des publics intéressés puissent s’approprier ce lieu.

à cette fin, il nous parait indispensable de convaincre la ville de la nécessité et de l’urgence de confronter les idées au sein d’un comité de pilotage ; comité actif, auquel nulle autre forme de consultation ou d’avis d’expert ne saurait se substituer.

Ces quelques journées n’auraient pu être envisagées sans le concours généreux des artistes et l’appui de la municipalité. Elles n’ont d’autre objectif que celui d’inviter concrètement à vivre et partager l’expérience de la création.

à bientôt… au Kaysersguet !

Contexte Historique

Le Kaysersguet est une des « campagnes » typiques de la Robertsau. Ces demeures ont été construites au cours du 18e siècle par des notables strasbourgeois et leur servaient de résidences secondaires. On les appelle aussi « Güeter ». En 1784, il en existait 45 alors que la Robertsau ne comptait que 256 foyers. Le domaine a connu différents propriétaires, notamment Jean de Turckheim, Ammeistre de la ville de Strasbourg à partir de 1751, ainsi que la famille Masson de 1866 à 1891. Le Kaysersguet doit son nom à Henri-Louis Kayser, fondateur des Dernières Nouvelles d’Alsace (ou plutôt des Strassburger Neueste Nachrichten) qui a acquis la demeure en 1891 et l’habita jusqu’en 1926 . Propriété à part entière de la ville de Strasbourg depuis cette date, la maison et le parc furent loués à un adjoint au maire et sénateur, Paul Wach, dont les enfants l’ont habité jusqu’en 2006. La maison s’appelait alors la villa Wach et le parc était inaccessible au public. Avec l’arrivée du tram à la Robertsau, le parc a perdu une partie de sa superficie, les occupants ont quitté les lieux et la maison est inoccupée depuis. En 2008, il fut question de vendre ce domaine. Une pétition, initiée par Kartier Nord avec le soutien des associations de quartier a recueilli plus de 1100 signatures, ce qui a permis d’éviter la perte de ce patrimoine et d’affirmer le souhait de faire de ce bâtiment un lieu ouvert pour le quartier avec une orientation culturelle consciente de l’environnement européen du site.

Et maintenant ?

Le parc a été ouvert au public à l’automne 2009 et fait l’objet d’une réflexion avec la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) pour que celui- ci soit géré dans le but d’y favoriser la biodiversité. En avril 2010 Roland Ries a annoncé, au cours d’une visite à la Robertsau, que le domaine allait devenir la maison de l’Europe ou un « Lieu d’Europe » (nombreuses coupures de presse sur ce sujet sur le blog de l’association). Acté par une délibération du conseil municipal la concertation sur ce point a été menée par un cabinet de consultants dont les conclusion furent déposées fin 2010. Un appel d’offres pour la rénovation du bâtiment principal a été lancé début 2011. Le Centre d’information sur les institutions européennes (actuellement situé avenue de la Paix) est appelé à s’installer dans ces murs. Un café et un lieu d’exposition font également partie du projet. Dans un deuxième temps une extension de 6000 m2 est prévue.

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité