Lieu d'Europe : la polémique

Lieu d'Europe : la polémique

Le lieu d’Europe continue de faire des vagues. Robert Grossmann rappelle sa position et Kartier Nord regrette d’avoir été mis de côté à la pose de la première pierre. A lire aujourd’hui dans les DNA les regrets de Robert Grossmann : « L’élu d’opposition persiste à dénoncer « une erreur lourde ». « Ce lieu d’Europe…

Publicité

Le lieu d’Europe continue de faire des vagues. Robert Grossmann rappelle sa position et Kartier Nord regrette d’avoir été mis de côté à la pose de la première pierre.

kaysersguet2012

A lire aujourd’hui dans les DNA les regrets de Robert Grossmann :

« L’élu d’opposition persiste à dénoncer « une erreur lourde ». « Ce lieu d’Europe aurait dû être implanté à proximité immédiate du Parlement européen à l’ouest du futur projet Wacken, insiste-t-il. La villa Kaysersguet est excentrée et, de surcroît, prive la Robertsau des très beaux projets culturels initiés notamment par Kartier Nord qui y avaient leur place. » Et de conclure : « Il s’agit là d’un lieu étriqué, sans ambition, qui traduirait presque un certain pessimisme concernant l’avenir de l’Europe à Strasbourg ».

Et les craintes de Kartier Nord (Qui anime ce lieu depuis 4 ans )

Suite à la pose de la première pierre du Lieu d’Europe  l’association Kartier Nord, laissée de côté pendant la cérémonie, manifeste sa crainte de voir la culture reléguée au second plan dans le projet : « Pour que vive ce lieu, l’association a toujours indiqué la voie de l’inventivité et des talents qui créent l’Europe de demain et accroissent son rayonnement. Souhaitons que cette première pierre ne soit pas une pierre posée en travers de la dynamique d’une telle voie. À l’occasion de la cérémonie du 13 juin dernier, seule la presse se souvint que Kartier Nord anime le Kaysersguet depuis quatre ans par des expositions et des concerts

Tablons que cette soudaine amnésie de la part des élus n’était que symptôme passager. “Le ciment commun” qu’est la culture, notion aussi délicate soit-elle à appréhender en la diversité européenne, serait-elle lien si négligeable aux yeux des décideurs qu’ils puissent en faire l’économie ? Nous ne voulons pas le croire, tant l’édifice s’en trouverait fragilisé.

Pour faire mieux entendre l’importance, nous rappellerons volontiers quelques propos tenus à ce sujet : “La crise ne rend pas la culture moins nécessaire, elle la rend plus indispensable. […] c’est la raison pour laquelle je réaffirme que la culture doit être une priorité majeure, une ambition commune.” Ces paroles prononcées par le Président de la République à Nantes, ne feraient-elles pas écho à Strasbourg, lieu d’Europe ? Kartier Nord en tout cas souscrit pleinement à cette vision. »

 http://www.robert-grossmann.com/blognotes/

http://kartiernord.canalblog.com

 

Lettre d’information

La Robertsau en image

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité