Parlement européen : éloignez ce peuple que je ne saurais voir… !

Parlement européen : éloignez ce peuple que je ne saurais voir… !

Rue89 Strasbourg a publié en début de semaine un reportage sur les futurs travaux de “sécurisation” du Parlement européen de Strasbourg.

Sous la plume de Jean-François Gérard, on y apprend :

“Le Parlement européen de Strasbourg, sur conseil des autorités françaises, entreprend trois grands travaux autour de son enceinte. Le projet est présenté comme une vaste entreprise de sécurisation de l’édifice. La fermeture plus ou moins ponctuelle des berges cyclables et piétonnes sur le quai du bassin est l’installation qui suscite le plus d’opposition, mais le plus important en taille se trouve du côté du parvis.

Le Parlement va avancer sur un espace utilisé par les visiteurs et les manifestants

En effet, l’enceinte du Parlement va considérablement avancer sur le trottoir et l’herbe, rue Lucien Fèbvre. Deux modules du « Parcours d’Europe » imaginé par la Ville de Strasbourg vont se retrouver remplacés par un pavillon, voire des murs. Sur place, des grillages provisoires sont déjà apposés. C’est aussi l’endroit où tous les cars de touristes déposent leurs clients pour de belles photos du bâtiment.

Et surtout, c’est un endroit où avaient l’habitude de se placer des manifestants. Lors de la manifestation contre le traité de libre échange avec le Canada (CETA), les opposants avaient déposé un cheval de Troie gonflable. En juillet 2017, des citoyens avaient utilisé cet espace, et le pont à côté qui restera accessible, pour interpeller les députés sur les faibles réglementations européennes contre l’exil fiscal.”

La suite à lire ici sur Rue89 Strasbourg

Les travaux doivent durer 20 mois. Après la vente des terrains par l’Eurométropole, ils sont sensés débuter en janvier 2018 et se terminer fin août 2019.

 

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.