PPRT : Ouverture de l’enquête publique officielle et forte mobilisation des associations

PPRT : Ouverture de l’enquête publique officielle et forte mobilisation des associations

La préfecture vient d’ouvrir depuis le 25 février l’enquête publique officielle autour de l’élaboration du PPRT (Plan de Prévention des Risques technologiques) du Port aux pétroles de la Robertsau. Le public a jusqu’au 27 mars 2013 pour consulter le dossier réglementaire au centre administratif , 1 place de l’Etoile, et en mairie de quartier Robertsau…

Publicité

La préfecture vient d’ouvrir depuis le 25 février l’enquête publique officielle autour de l’élaboration du PPRT (Plan de Prévention des Risques technologiques) du Port aux pétroles de la Robertsau.

portpétrole32211

Le public a jusqu’au 27 mars 2013 pour consulter le dossier réglementaire au centre administratif , 1 place de l’Etoile, et en mairie de quartier Robertsau et y consigner ses observations.

Des informations complémentaires peuvent également être demandées auprès de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement Alsace (service des risques technologiques) ainsi que de la direction départementale des territoires du Bas- Rhin (service aménagement durable des territoires).

La commission d’enquête se tiendra à la disposition du public pour recevoir ses observations au centre administratif de Strasbourg aux jours et heures suivants :

  • lundi 04.03.2013 de 14 h à 17 h
  • jeudi 07.03.2013 de 14 h à 16 h
  • mardi 12.03.2013 de 10 h à 13 h
  • vendredi 15.03.2013 de 14 h à 17 h
  • mardi 19.03.2013 de 10 h à 13 h
  • vendredi 22.03.2013 de 14 h à 17 h
  • mercredi 27.03.2013 de 15 h à 18 h

De leurs côtés les associations de la Robertsau se mobilisent contre le PPRT.

L’ASSER (Association pour la Sauvegarde de l’Environnement de la Robertsau) part seule contre les effets du PPRT (fermeture annoncée du quai Jaquoutot, accès au parc de Pourtales, zones de loisirs). Après avoir organisé une réunion le 24 janvier 2013, elle vient d’écrire au président de la Commission d’Enquête Publique.

Selon Luc WEHRUNG , le président de l’ASSER : «Les conclusions de ce Plan de Prévention des Risques Technologiques ont suscité de nombreuses réactions négatives, tant au niveau des habitants de la Robertsau, des élus locaux , de la municipalité, qu’auprès de tous ceux qui accèdent de manière régulière  à la forêt , aux étangs ainsi qu’au parc de Pourtalès» et il demande au président «d’organiser une réunion d’information et d’échange avec le public dans le cadre de votre enquête.»

De son coté l’ADIR (Association de Défense des Intérêts de la Robertsau) organise le 14 mars prochain  une réunion commune avec les principales associations impactés par le PPRT  : l’ANSAB (les naturistes) et l’AAPPMA (pêcheurs). Ils condamnent les effets du PPRT, mais ils mettent aussi en doute sa sincérité et ont demandé au Préfet des contre expertises indépendantes, en vain à ce jour.

L’ADIR demande aux Robertauviens de se mobilier «pour l’avenir de la Robertsau» et vient de publier un supplément à son magazine «l’ECHO DE LA ROBERTSAU» que les bénévoles de l’association distribuent sur les marchés et dans les boites aux lettres du quartier.

Réunion publique le jeudi 14 mars à 20h00 au Centre socio-culturel l’Escale 78, rue du Docteur François.

Voir également notre billet “PPRT : qui lui donnera un sens ?

Le site de la DREAL Alsace   (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement)

PPRT_140313

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité