Accident de bus CTS : on a échappé au pire

Accident de bus CTS : on a échappé au pire

Nous vous parlions il y a quelques jours d’un accident de bus chemin Goeb. Nous avons recueilli le témoignage d’une personne présente dans le bus, on n’est pas passé loin d’un grave accident.

Publicité

Samedi 9 novembre à 19h11, un bus CTS à soufflet de la ligne L1 a fait une impressionnante sortie de route chemin Goeb. Dans le virage juste avant le carrefour entre le chemin du Beulenwoerth et la rue de la Carpe haute. 

Chemin Goeb, l’endroit où le bus a fait sa sortie de route.

Nous avons recueilli le témoignage de Valérie M., passagère du bus qui nous en dit plus sur les circonstances de l’accident : 

Le chauffeur était très blanc, il ne m’a pas dit bonjour… j’ai trouvé ça bizarre. Dans le bus nous étions 6, uniquement des femmes, toutes assises. 

Et soudain, le bus a accéléré. J’ai vu que le chauffeur avait la tête de côté, qu’il penchait. J’ai hurlé “Mais réveillez-vous, mais réveillez-vous !!!!! ”

Le bus a braqué sur la gauche, monté sur le trottoir, traversé la piste cyclable pour s’arrêter dans le grillage d’un parc. 

Fort heureusement, personne n’est blessé. Le moteur du bus tourne toujours.

J’étais vraiment choquée. Le chauffeur avait la bouche ouverte, on pensait qu’il était mort. Une passagère a eu le réflexe d’appeler les secours. 

Un cycliste arrive juste à ce moment-là. 

J’étais en mode panique, je n’arrivais pas à ouvrir la porte. Fort heureusement, le cycliste a réussi à ouvrir la porte, je ne sais pas comment il a fait. 

C’est à moment là qu’un premier bus 15  arrive en sens inverse et s’arrête. Son chauffeur sort et prend en charge le chauffeur inconscient. Un autre bus s’arrêtera quelques minutes plus tard et nous prendra en charge pour nous déposer au centre-ville. 

Tout le côté gauche du bus a été détruit. C’était la panique… j’ai eu l’impression que l’on partait dans l’inconnu. Je suis vraiment choquée. 

On a échappé au pire

La course du bus aurait pu rencontrer une voiture ou même un cycliste  venant en face. Nous nous sommes rendus sur place pour prendre les photos, et la circulation est plutôt dense. 

Fort heureusement, il n’y a pas de blessé et le chauffeur a pu sortir rapidement (dans la soirée) de l’hôpital. Mais l’accident pose quand même plusieurs questions. 

Tout d’abord, que se passe-t-il dans ce cas où le chauffeur est inconscient ? Qui s’occupe de la sécurité ou de l’évacuation des passagers ? Un peu comme l’accident du chauffeur de train (qui avait déclenché une grève à la SNCF).

Il a fallu l’intervention d’une personne extérieure. Comment se fait-il qu’il soit si compliqué pour sortir d’un bus ? Les boutons de secours sont-ils vraiment accessibles ? 

Enfin, personne de la CTS ne semble avoir pris les noms et coordonnées des passagers. Cela nous étonne. Il s’agit d’abord de témoins de l’accident qui peuvent éclairer sur les circonstances de l’accident et surtout, il peut y avoir des conséquences après l’accident. 

En tout cas, Valérie M., quand nous l’avons eue au téléphone (merci à elle d’avoir pris le temps de répondre à nos questions) était toujours sous le choc.

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Commentaires

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus
Publicité
Publicité