Conseil Unique d'Alsace : dimanche 7 avril, que va choisir la Robertsau ?

Conseil Unique d'Alsace : dimanche 7 avril, que va choisir la Robertsau ?

Dimanche prochain, le 7 avril, les électeurs alsaciens et donc les Robertsauviens sont appelés aux urnes pour donner leur avis sur le projet de création d’une Collectivité Territoriale d’Alsace. Les référendums sont toujours des moments compliqués, les électeurs ayant toujours la tentation de ne pas répondre à la question posée mais d’y exprimer leur mauvaise…

Publicité

Dimanche prochain, le 7 avril, les électeurs alsaciens et donc les Robertsauviens sont appelés aux urnes pour donner leur avis sur le projet de création d’une Collectivité Territoriale d’Alsace.

cta070413 (1)

Les référendums sont toujours des moments compliqués, les électeurs ayant toujours la tentation de ne pas répondre à la question posée mais d’y exprimer leur mauvaise humeur.

Si les sondages (Voir article de Rue89 Strasbourg) donnent le “oui” largement gagnant, la vraie question est celle de la participation. Pour que le référendum soit validé, il faut au minimum 25 % des inscrits ce qui est loin d’être gagné. C’est pour cela que les élus se mobilisent et organisent à tout-va des réunions un peu partout.

En toute logique, il ne devrait pas y avoir de surprise à la Robertsau dont le canton est politiquement raccord avec les principaux acteurs de ce projet.

Comme toujours au Blog de la Robertsau, nous appelons les citoyens à user de leur droit de vote et de ne pas bouder les urnes quelle que soit leur opinion.

Le site officiel de la campagne : http://www.referendum-alsace.fr

Pour Robert Grossmann (UMP) :

Certes rien ne se fera par la magie, par imposition des mains ! Tout est toujours œuvre humaine. Ce référendum ouvre un chemin et il appartiendra à ceux qui vont l’emprunter de construire.

Pour Eric Schultz (EELV) :

Dimanche 7 avril, il nous faudra voter en faveur du Conseil d’Alsace. Sans hésitation. Parce que nous avons besoin d’un outil pertinent pour mener des politiques cohérentes en matière d’emploi, d’économie, de solidarités, de protection de l’environnement et de ménagement du territoire… comme en matière de démocratie locale…

Pourtant le Conseil d’Alsace n’est qu’un outil. Il nous faudra le nourrir et apprendre à nous en servir pour imposer enfin un véritable parlementarisme régional proche des citoyens et responsable devant eux.

On sait que le PS 68 est pour et que le PS 67 est contre (avec des exceptions comme Olivier Bitz ou Claude Froehly), mais nulle trace de leurs interventions, pas un mot sur le site du 68 qui est en reconstruction et rien sur le 67… un site internet vient de naitre : http://pour-lalsace-je-refuse.fr

Le Front de Gauche appelle à voter contre :

Au parti de Gauche, nous refusons cette logique de féodalisation et de démantèlement de la République mise en œuvre par les libéraux car cela constituerait une régression majeure sur le plan social et démocratique.

En effet, cette collectivité, si elle devait voir le jour, se verrait attribuer outre les compétences qui relèvent actuellement de la région et des départements, de nouvelles compétences en matière notamment de coopération transfrontalière, d’économie et d’innovation, de formation, d’éducation, de mobilisation des fonds européens, de langue et culture régionales et de logement.

Et enfin, nous avons, en exclusivité pour le blog de la Robertsau l’opinion de Roland Ries :


zanini -- tu veux ou tu veux pas... par vinylboy

Lettre d’information

Suivez-nous sur Instagram

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité