Daniel Mehl : “Je devais laisser une trace de l’histoire de Solbach”

Daniel Mehl : “Je devais laisser une trace de l’histoire de Solbach”

Connaissez-vous Solbach ? Il s’agit d’un tout petit village au fin fond de la vallée de Schirmeck. Vous l’avez peut-être traversé un jour lors d’une promenade dans les Vosges, mais il y a peu de chance que vous vous en souveniez encore aujourd’hui. Pourtant c’est le village où Daniel Mehl a passé une enfance heureuse, et à sa manière, il tenait à en laisser une trace. 

Publicité

Daniel Mehl, dit Dani, est connu à la Robertsau comme le loup blanc. Il a tenu pendant des années le magasin Cuisin’elle qu’il a transmis à son fils. Il profite actuellement d’une retraite heureuse qu’il a commencée par occuper en réalisant un de ses rêves : un ouvrage sur le village de Solbach où il a passé son enfance.

Au lieu de raconter ses souvenirs, il a préféré compiler toutes les photos, cartes postales et estampes pour éditer un magnifique ouvrage sur l’histoire de ce village du Ban de la Roche : Solbach.

Daniel Mehl – Photo Blog de la Robertsau

De la situation géographique à son histoire, en passant par les nombreuses personnalités qui ont séjourné à Solbach, Daniel Mehl nous entraine dans un merveilleux voyage d’un petit village alsacien des Vosges. L’ouvrage est très complet (72 pages) et passionnera les amoureux de la grande et petite histoire de Solbach dont Daniel Mehl est tombé amoureux et à qui il doit tant. 

Daniel Mehl nous a ouvert les portes de sa maison à la Robertsau, et il explique, devant la caméra du Blog de la Robertsau, ses motivations. 

L’ouvrage est disponible au tarif de 25 €à la mairie de Solbach ainsi qu’à la boutique Cuisin’elle 116 route de la Wantzenau à la Robertsau. 

 

Inscrivez-vous pour recevoir la Newsletter du Blog de la Robertsau

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus

Sur le Web : 

Solbach sur Wikipedia

Le site de la commune de Solbach

Sur le site de Bernard Irrmann Un bouilleur de cru à la Robertsau en 2013… qui l’eut crû ?” 

Publicité
Publicité