Départementales 2015 : Les candidats de la majorité alsacienne pour le canton 4

Départementales 2015 : Les candidats de la majorité alsacienne pour le canton 4

À l’occasion d’une conférence de presse organisée le mardi 3 février 2015 au s’Wacke Hiesel, les candidats de la majorité alsacienne du canton 4 (UMP, UDI et  Modem) se sont présentés et ont dessiné les grands enjeux du prochain scrutin départemental.

Publicité

 

majorite_alsacienne 1
Yves Le Tallec et Françoise Pfersdorff

Le duo sera donc composé de Françoise Pfersdorff, journaliste, 56 ans et de Yves Le Tallec, médecin, 77 ans. Les remplaçants sont Anne Tenenbaum, 46 ans et Médéric Furon, 26 ans.

majorite_alsacienne 2
Médéric Furon, 26 ans, et Anne Tenenbaum, 46 ans.

 

En formant un duo avec Françoise Pfersdorff, c’est la droite “décomplexée” qui est à la manœuvre (elle était signataire de la charte contre le mariage pour tous).

Sous la bannière « Une équipe proche de vous, pour vous », ils souhaitent former un pack pour sillonner le nouveau grand canton 4 (près de 50 000 habitants) et réaliser une campagne de proximité pour décliner leurs thèmes de campagne :

  • Solidarité
  • Environnement
  • Urbanisation
  • Jeunesse

Le candidat sortant rappelle qu’il habite le canton, et que rien ne remplace la relation et la proximité

J’ai fait le job, et j’ai d’excellentes relations avec toutes les catégories de population »

dit Yves Le Tallec.

L’âge du capitaine ? ce n’est pas un problème. »

Si je suis toujours capable d’exercer mon activité professionnelle, je peux bien représenter les habitants au Conseil Départemental. »

Et avec un brin de malice, comme pour empêcher son adversaire d’utiliser l’argument, il souligne que Lionel Jospin a le même âge et qu’il vient de rentrer au Conseil Constitutionnel.

(On se souvient que Lionel Jospin avait critiqué l’âge de Jacques Chirac, et que cela s’était retourné contre lui.)

Il annonce également qu’il souhaite former son remplaçant et qu’il envisage, en cours de mandat, de lui céder la place car

  J’ai mis presque un mandat à maitriser et connaitre cette institution, cela demande du temps et de la disponibilité ».

majorite_alsacienne 3

En creux, le portrait d’Alain Fontanel, le candidat PS, est régulièrement dessiné dans les propos : non-cumul de mandat, habitant le quartier, proximité…

Même si le quartier est électoralement à droite, rien ne dit que le socialisme très “ambigu” du premier adjoint de Strasbourg ne séduit pas une partie de l’électorat du centre avec un redécoupage dont personne ne connait les conséquences. Car la partie sera très serrée : avec une faible participation, 35 ou 40 %, l’écart de voix peut être très faible.

Robert Grossmann, ancien conseiller général du canton, soutient-il le nouveau binôme ?

 La dernière fois que je l’ai croisé, c’était devant un commerce à la Robertsau »

… un ange passe.

Les cantonales sont des élections difficiles. La marche est encore plus haute avec la réforme des départementales… La majorité alsacienne arrivera-t-elle à conserver le Canton 4 ? La bataille s’annonce rude.

Les candidats ont choisi d’avoir un local de campagne au 45 de la rue Boecklin à la Robertsau.

Lettre d’information

Commentaires

La Robertsau en image

Podcast de la Robertsau

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
En savoir plus
Publicité
Publicité