Enquête publique au Wacken, l’Eurométropole avance masquée. Ça ne sent pas bon. Ça sent le béton.

Enquête publique au Wacken, l’Eurométropole avance masquée. Ça ne sent pas bon. Ça sent le béton.

L’enquête publique qui prépare la construction d’un parking au Wacken vient de commencer. Quel est le but de cette opération ? Ne comptez pas sur l’Eurométropole pour vous le dire.

Publicité

parking_piscine_wacken 3

Une enquête publique annoncée en plein été n’annonce jamais rien de bon. Et cela se confirme. Sous une dénomination apparemment innocente… se cachent certainement d’autres projets.

Enquête préalable au projet de déclassement du domaine public de voirie d’une partie du parking sis à l’angle du quai du Canal de la Marne au Rhin et de la rue Pierre de Coubertin à Strasbourg-Wacken.

En fait, l’Eurométropole semble procéder comme sur le terrain Québécor ou de la Rotonde. Comme elle ne peut pas construire sur de la voirie, elle commence par déclassifier, pour ensuite disposer de terrains pour construire et densifier. Mais quoi ? Des logements ? Des bureaux ? Ne comptez pas sur le dossier de l’enquête publique pour vous le dire. Un comble.

On a un indice en regardant le PLU qui permet effectivement de construire sur l’ensemble de la zone.

PLU_UE3

Vous pouvez voir l’avis complet dans notre article du 19 août “ Et une enquête publique de plus, une ! Un parking silo au Wacken ?”

plan_wacken
Le lieu de l’enquête publique – doc Eurométropole de Strasbourg

Moins de place de parking alors que ça construit de partout

Pour l’instant, il s’agit pour l’Eurométropole de pouvoir “reconfigurer” le parking à 164 places au lieu des 276 places actuelles. L’EMS considérant :

Qu’en dehors de la pleine période estivale, le parking situé à proximité d’autres parking publics dans un secteur désormais parfaitement desservi par le tramway affiche rarement complet. (page 3 du dossier d’enquête)

Pourtant il nous semble que ce parking est plein tout l’été. Où iront la centaine de places supprimées en été si ce n’est sur les trottoirs ou les pistes, et qu’à l’occasion des manifestations au Rhénus ou au Wacken, cela déborde de voitures ? D’ailleurs le dossier ne propose aucun comptage pour démontrer ses propos. (Nous l’avons demandé, sans réponse pour l’instant.) Un peu léger.

Sig_parking 4
Des voitures garées comme des merdes à l’occasion d’un match à la SIG… le parking n’a pas d’utilité ? Vraiment ?

En requalifiant la zone, l’Eurométropole récupère 36,28 ares de terrain. Pour en faire quoi ? Pas un mot dans le dossier d’enquête publique. Il y a bien un projet qui motive cette déclassification. Là encore, on touche les limites de la démocratie locale façon Ries. Il vous invite (difficilement, on le verra plus loin) à participer à une enquête publique, sans vous en dévoiler les aboutissants. C’est pourtant nécessaire pour donner son avis.

Participer à une enquête publique : un parcours du combattant à Strasbourg

Il n’y a pas de dossier en ligne pour s’informer du contenu du projet, vous devez donc vous déplacer à la mairie de quartier de la Robertsau ou Place de l’Étoile. Il y a bien un nom et un numéro de téléphone dans l’avis d’enquête :

Les informations relatives au projet peuvent être demandées à Madame Myriam UNGER – Ville et Eurométropole de Strasbourg – Direction Urbanisme et Territoires – Mission Domanialité Publique – 1 parc de l’Étoile 67076 Strasbourg Cedex – myriam.unger@strasbourg.eu Tél.0368986332.

Problème, on a essayé de contacter cette personne par courriel mais elle est en congés jusqu’au 5 septembre. On suppose que l’enquête publique sera prolongée si on ne peut pas avoir d’informations ?

conges

Nous avons téléphoné, et nous avons eu un collègue de cette personne (charmant au demeurant) mais qui était incapable de nous envoyer un dossier par courriel. Finalement nous avons reçu un dossier scanné et pas indexé.  Ce n’est pas comme ça que les citoyens participeront plus à la vie locale… Tout cela n’est pas très sérieux.

Un projet au cœur de la zone verte

zoneverte
Pierre VIVIEN, urbaniste, 1963: “L’un des biens les plus précieux du patrimoine strasbourgeois, la ceinture verte des lois de 1922 et 1927 constituera la zone de détente, de loisirs et de sports de la cité. Le glacis des fortifications entoure la ville d’une auréole de 12 km de fierté et d’espérance, qu’il me soit permis d’ajouter qu’elle n’en accepte jamais la disparition, surtout par le grignotage”. Doc Association Zona.

Cependant ce parking est situé en pleine zone verte. L’association Zona estime que l’Eurométropole et la Ville ne peuvent plus construire dans cette zone et ont saisi le tribunal administratif pour trancher. Elle demande en attendant à tous les Strasbourgeois et donc les Robertsauviens de participer nombreux à l’enquête :

Ce parking est situé dans la zone non ædificandi régie par les lois de 1922 et 1990, la Ceinture Verte. Le quota de constructions autorisé par la loi est de 20% de la superficie non construite en 1990.

L’association ZONA Ceinture Verte de Strasbourg estime que ce quota est atteint et dans l’attente de l’avis de la Cour Administrative d’Appel de Nancy, toute construction sur ce terrain pourra faire l’objet d’un recours devant le Tribunal Administratif pour ce motif.

Sans être amoureux des enquêtes publiques, vous pouvez aller écrire dans le registre que vous soutenez notre position et demandez le report de cette décision après le jugement de la Cour d’Appel sur la chaufferie du Wacken, soit début 2017 probablement.

Attention, vous avez jusqu’au 16 septembre pour y participer.

parking_piscine_wacken 2

enquêtepublique

Inscrivez-vous pour recevoir la Newsletter du Blog de la Robertsau

Suivez-nous !

Archives

abonnez-vous à nos chaines
Youtube Blog de la Robertsau
Dailymotion Blog de la Robertsau
Publicité
Publicité